Bois énergie : Les feuilles tombent, (re) découvrant le bois énergie

Raphaël Lecocq

Les promoteurs de la filière bois énergie se mobilisent dans de nombreux départements pour faire émerger des filières courtes, durables et rentables. Le potentiel du bois énergie reste largement à exploiter.

On ne peut pas à proprement parler de redécouverte à propos du bois énergie car le contexte de ce XXIème naissant pas celui du siècle passé. La différence principale réside dans le conditionnement de la ressource : la plaquette de bois déchiqueté a détrôné la bûche, confinée à des usages très spécifiques et donc trop particuliers. La multiplicité des sources (bois de taille, haies, palettes, caissettes, déchets verts, forêt, industrie…), ouvre la voie à des équipements collectifs, susceptibles d'absorber des tonnages conséquents et significatifs. A condition que les tonnages en question soient effectivement au rendez-vous. Ce qui nécessite de mobiliser tous les gisements possibles et tous les acteurs potentiellement concernés.

La région Midi-Pyrénées mobilisée

Les promoteurs de la filière bois énergie dans la région Midi-Pyrénées organisent actuellement des journées de présentation dans différents départements de la région. Après l'Ariège, les Hautes Pyrénées et le Gers, la Tarn (15 décembre à Murat), le Tarn-et-Garonne (17 décembre à Vaïssac) et la Haute-Garonne (18 décembre à Pouy) organisent à leur tout des journées d'information et de sensibilisation sur au bois énergie, autour de débats et de démonstration de matériels. L'agriculture a à la fois des atouts à faire valoir et des retours à escompter du développement de cette filière.

La déchiquetage est une opération fastidieuse mais il permet de valoriser de multiples sources de bois

La déchiquetage est une opération fastidieuse mais il permet de valoriser de multiples sources de bois

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier