Chiffre d’affaires record pour Pöttinger

Raphaël Lecocq

La faneuse Hit 8.91 et ses 8 toupies DynaTech développant 8,60 m de largeur de travail
Pöttinger

Le constructeur a réalisé un chiffre d’affaires de 303 millions d’euros en 2012/2013, en hausse de 7,5 %. Le travail du sol tire la croissance de l’entreprise familiale autrichienne.

Après 282 millions d’euros en 2011/2012, Pöttinger a battu un nouveau record d’activité lors de la saison écoulée, dépassant le cap symbolique des 300 millions d’euros. En l’espace de 10 ans, Pöttinger a triplé son chiffre d’affaires. Géographiquement, le constructeur réalise 16 % des ventes en Autriche, en hausse de 6 %. Le marché domestique pèse toujours un peu moins dans le chiffre d’affaires global du constructeur, pour cause de développement à l’international. 16 % de ventes en Autriche, c’est 84 % de chiffre d’affaires à l’export ! L’Allemagne, la France (+ 21 % en 2012/2013), la République Tchèque, la Suisse et la Pologne concentrent 54 % des ventes. Les plus fortes progressions concernent des pays comme la Grande Bretagne (+ 36 %), l’Irlande (+ 60 %) et la Belgique (+ 20 %), trois pays où Pöttinger a créé des filiales au cours de l’exercice passé. Le constructeur se développe également dans la Cei, en Amérique du Nord et en Asie.

Travail du sol en forte hausse

En ce qui concerne les produits, Pöttinger tire la majorité de son chiffre d’affaires (61 %) de la vente de matériels de récolte des fourrages : faucheuses, faneuses, andaineurs, presses, enrubanneuses, remorques ensileuses et autochargeuse.  Les ventes de matériels de travail du sol (charrues, déchaumeurs, herses rotatives, semoirs) représentent 26 % du chiffre d’affaires, enregistrant une hausse de 23 % sur l’exercice passé. Le solde de chiffre d’affaires est généré par la vente de pièces d’origine. Créée il y a plus d e140 ans, Pöttinger est une entreprise familiale dirigée par Heinz et Klaus Pöttinger employant actuellement 1500 personnes.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier