Cinq conseils pour réaliser les ensilages d’herbe

Raphaël Lecocq

Quelques paramètres, au demeurant simples respecter, garantissent la qualité alimentaire et sanitaire de l’ensilage d’herbe
John Deere

A la veille des premiers chantiers de récolte des fourrages, ensilages en tête, l’Institut de l’élevage rappelle que les conditions de récolte et de conception du silo jouent un rôle primordial sur la qualité du fourrage

Début épiaison pour les graminées

Le meilleur compromis entre quantité récoltée et qualité du fourrage se situe au stade début épiaison pour les graminées et début floraison pour les légumineuses. Passés ces stades, la qualité de l’herbe baisse et n’est plus compensée par l’augmentation du rendement.

Hauteur de coupe 7-8 cm

Faucher suffisamment haut limite l’apport de terre dans l’ensilage. Des micro-organismes dont les bactéries butyriques présentes en particulier dans la terre favorisent en effet l’apparition de substances toxiques et une remontée du pH. L’ensilage devient alors instable et les moisissures se développent.  Les taupinières posent ainsi des problèmes insolubles lorsqu’elles n’ont pas été gérées en amont.

25 à 30 % de matière sèche

Par beau temps, il faut compter une journée complète sur andains conditionnés pour atteindre ce stade. En pressant une poignée d’herbe entre ses mains pendant une minute, aucun jus n’est extrait et l’herbe garde alors  son maintien. En dessous de 25 % de matière sèche, les pertes en jus et donc en éléments riches (sucres, matières azotées) peuvent atteindre 20 % du total récolté lors de la conservation. Au dessus des 30 % de matière sèche pour les graminées et 35 % pour les légumineuses, l’ensilage est trop sec. Il est alors impossible d’éviter la circulation d’air dans le silo, ce qui provoque le développement des moisissures. Des ensilages trop secs ou trop humides entraînent des problèmes de qualité du lait et sanitaires (listériose).

Des brins de 7-8 cm

L’ensilage se stabilise alors dans la mesure où il y a absence d’oxygène car ces bactéries vivent dans un milieu exclusivement anaérobie (sans air). Cette longueur de hachage facilite le tassement de l’ensilage et limite la présence d’air.

Objectif 0 terre

Le silo est tassé par couches de 30 cm toujours en évitant d’apporter de la terre. Il est fermé le jour même.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier