Claas complète son offre de becs à disques Orbis

Raphaël Lecocq

Les deux grands disques sont montés au milieu, offrant un avantage en cas d'inversion et assurant un travail sans perte
Claas

L’Orbis existait déjà en 6 m. Mais dans sa version 600 SD, il combine des petits et grands disques, comme les trois autres modèles de la gamme.

Contrairement aux becs cueilleurs, les becs a disques s’affranchissent des rangs de maïs. Claas comptait jusqu’à présent quatre références correspondant à quatre largeurs de travail : 4,5 m, 6 m , 7,5 m et 9 m. Le nouvel Orbis 600 SD développe la même largeur de travail que l’Orbis 600, soit 6 m. Mais il reprend l’architecture des autres références, qui combinent petits et grands disque quand l’Orbis 600 aligne quatre grands disques identiques. L’Orbis 600 SD comprend ainsi deux grands disques disposés au centre et deux petits disques de chaque côté. Selon Claas, cette conception est avantageuse dans les récoltes de maïs disparates ainsi que dans les cultures de faible hauteur et/ou de petit rendement. L’Orbis 600, le plus vendu de la gamme, conserve ses prérogatives dans les maïs de taille moyenne et très haute.

Transport intégré pour les Orbis 750 et 900

Disponible pour la campagne 2015,  le nouvel Orbis 600 SD pourra s’atteler à l’avant des Jaguar 800 et 900.  Claas propose par ailleurs un nouveau système de transport pour les Orbis 750 et 900. Intégré au bec, mis en œuvre depuis la cabine et conforme au Code de la route,  il supprime le chariot de transport et avec lui les opérations d’attelage et de dételage. Le nouveau système de transport est disponible en option pour la Jaguar 900 avec les Orbis 750 et 900 et pour la Jaguar 800 avec l’Orbis 750. Le système peut rééquiper les modèles existants.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier