Claas présente la nouvelle génération d’Arion 500 et 600

Raphaël Lecocq

Claas présente la nouvelle génération d’Arion 500 et 600
Claas

Les 4 et 6 cylindres couvrent une puissance de 125 ch à 205 ch avec de nombreuses variantes et options concernant le poste de commandes, la transmission, la cabine ou encore le pont avant et la direction.

7 modèles, 3 versions d’équipements, 2 transmissions, 2 cabines et un large choix d’options parmi lesquelles le pont avant suspendu Proactiv, la direction intelligente réduisant le nombre de tous de volant ou le frein de parking électrique : c’est la nouvelle génération Arion 500 et 600. La distinction entre 500 et 600 tient au moteur. Les Arion 500 sont dotés d’un 4 cylindres de 4,5 l contre un 6 cylindres 6,8 l pour l’Arion 600, dans les deux cas fournis par John Deere, conforme à Tier 4 Final via quatre systèmes de dépollution (EGR, COD, FAP, SCR). Les Arion 500 comptent 3 modèles d’une puissance maxi comprise entre 125 ch et 165 ch. Les Arion 600 comptent 4 modèles d’une puissance maxi comprise entre 145 ch et 185 ch. L’Arion 660 culmine à 205 ch grâce à sa surpuissance CPM.

Claas présente la nouvelle génération d’Arion 500 et 600

Hexashift ou Cmatic

Au niveau de la transmission, les Arion 500 comme les 600 offrent au choix deux types de transmission, à commencer par l’Hexashift, à six rapports à passage sous charge et de quatre gammes robotisées. La fonction Hexactiv la gratifie de trois automatismes : mode entièrement automatique (les vitesses passent toutes seules en fonction de la charge du moteur et du type de conduite), mode prise de force (les vitesses passent de façon à maintenir un régime moteur ou prise de force constant), mode manuel (les vitesses montent et descendent en fonction d'un régime moteur programmé par le chauffeur). Parmi ses fonctionnalités complémentaires figurent le régulateur de vitesse Cruise Control (vitesse réglée par le conducteur avec un régime moteur optimal) et la fonction Smart Stop (un appui sur la pédale de frein pour débrayer sans actionner la pédale d’embrayage). La transmission à variation continue Cmatic, dont la dernière version équipe de série les nouveaux Axion 900, est également proposée sur les Arion 500 et 600, associée au levier Cmotion, dans les configurations Cis+ et Cebis.

Trois versions pour le poste de commandes

Cis, Cis+ et Cebis : tels sont les trois environnements de commandes proposés sur les nouveaux Arion 500 et 600. Volontairement conçue dans une optique de simplicité, la version Cis fonctionne avec des distributeurs mécaniques et un écran Cis tandis que la version Cis+ propose de série des distributeurs électro-hydrauliques et un écran couleur. Les deux versions bénéficient de l’accoudoir multifonctions éprouvé avec commande en croix Electropilot et levier Drivestick pour la commande de la transmission. La version Cebis propose quant à elle un terminal Cebis entièrement revisité avec un écran tactile de 12 pouces et une fonction intuitive d’accès rapide Direct Access ainsi qu’un levier multifonctions Cmotion qui se commande avec trois doigts.

Claas présente la nouvelle génération d’Arion 500 et 600

Nombreuses variantes

Outre cet éventail de versions, de nombreuses options s’offrent aux utilisateurs. Claas met en avant le nouveau pont avant suspendu réduisant les phénomènes de roulis dans les virages et de tangage au freinage et à l’accélération, s’ajoutant à l’optimisation de l’outil frontal sur le pont avant. La direction dynamique permet quant à elle de modifier le nombre de tours de volants par simple pression sur un bouton (un mode manuel et deux modes automatiques. Le frein de parking électrique Park Lock sur l’inverseur Revershift immobilise automatiquement le tracteur dès lors que le chauffeur quitte le siège. Cabine à 4 ou 5 montants, circuit hydraulique additionnel de 150 l/min, jantes de 42 pouces et diamètre de 1,95 m à partir de l’Arion 630 figurent aussi au catalogue des options.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier