Conseils et solutions pour réduire la dérive en viticulture

Raphaël Lecocq

Les panneaux récupérateurs ont démontré leur contribution à la lutte contre la dérive
Dhugues

Le projet européen Topps-Prowadis est consacré aux bonnes pratiques de pulvérisation. Une brochure et un outil en ligne ont été édités à l’intention des viticulteurs.

Porté par l’ECPA (European Crop Protection Association), le projet Topps-Prowadis s’est donné pour objectif de diffuser auprès des agriculteurs des solutions concrètes aux problèmes de dérive de pulvérisation et de ruissellement. En France, le projet est porté par l’Institut français de la vigne et du vin (IFV) et par Irstea, l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’agriculture et l’environnement. Le projet concerne toutes les cultures sans exception et donc toutes les pratiques de pulvérisation. Avec l’arboriculture, la viticulture offre une marge de progrès sensible en terme de qualité d’application, du fait de la variabilité des modes de conduite et de la végétation dans l’espace et dans le temps. Le document édité par l’ECPA (pièce jointe) dresse une liste de recommandations destinées à prévenir sinon à réduire les risques de dérive dans les vignobles.

Outil de diagnostic en ligne

Toujours dans le cadre du projet Topps-Prowadis, un outil de diagnostic personnalisé a également été développé. Il intègre différents facteurs liés au parcellaire, au matériel et aux conditions météorologiques et permet d’évaluer le risque de dérive correspondant à chaque situation. Il permet également de mesurer l’influence des réglages et des pratiques sur la dérive et donc sur l’efficacité des traitements (accessible ici). A noter qu’un outil similaire est développé pour les applications en arboriculture (http://www.topps-drift.org/orchard/?LANG=FR) et en grandes cultures (http://www.topps-drift.org/field/?LANG=FR).

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier