Consommation de carburant : Les concessionnaires investissent dans des bancs de diagnostic moteur

Raphaël Lecocq

La dynamique autour de la maîtrise de consommation des engins agricoles semble enclenchée. La conjoncture économique pourrait cependant la freiner.

En matière de banc de puissance, sont souvent cités les équipements en fonctionnement dans certaines Chambres d'agriculture et autres Fédérations de Cuma. Le Plan de performance énergique, en finançant l'investissement de neuf nouveaux appareils au cours de l'année 2009, a renforcé les prérogatives de ces organismes dans leur missions d'aide à la maîtrise de l'énergie. Mais il ne faut pas occulter le fait que des opérateurs privés investissent également dans ce domaine Il s'agit notamment des concessionnaires. « En 2009, nous avons commercialisé 14 bancs de puissance auprès de concessionnaires de matériel agricole, déclare Damien Chanrion, responsable du département agricole chez Sport System, un fabricant établi à Terssac (81). Nous sommes persuadés que cette activité va monter en puissance dans les années à venir, sous l'impulsion des constructeurs ».

100 à 150 euros le passage au banc

L'investissement dans un banc de puissance varie entre 20 000 et 45 000 euros selon ses capacités en terme de plages de puissance mesurables et ses spécificités (mesures de consommation, de pression, de température…). Un passage au banc est facturé entre 100 et 150 euros. Une opération qui peut s'avérer très vite rentable pour l'agriculteur, de par l'optimisation des réglages et des usages qui en découlent le plus souvent. Malheureusement, la conjoncture économique pourrait freiner les initiatives, aussi bien du côté des concessionnaires que des agriculteurs.

Equipé d'un débitmètre, un banc de puissance affiche la consommation en temps réel du tracteur testé (Doc Sport System)

Equipé d'un débitmètre, un banc de puissance affiche la consommation en temps réel du tracteur testé (Doc Sport System)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires