Contrôle périodique obligatoire des pulvérisateurs : Seulement 10 000 pulvérisateurs inspectés au 31 mars 2010

Raphaël Lecocq

C'est 15 à 20 % des appareils potentiellement concernés par le contrôle obligatoire institué le 1er janvier 2009. Beaucoup de contrevenants traitent par dessus la rampe…

Le parc de pulvérisateurs est estimé à environ 300 000 appareils. On le saura plus précisément le 31 décembre 2013, quand tous les pulvérisateurs en service auront été contrôlés au moins une fois. En attendant, à l'issue de la première vague de contrôle, qui prenait fin le 31 mars dernier, 15 à 20 % du parc, soit 45 000 à 60 000 appareils auraient dus êtres inspectés. La fourchette est large mais elle intègre le fait que les appareils achetés neufs ou contrôlés dans les 5 ans passés n'obéissent pas à la même règle d'appel. Le Bureau de coordination du machinisme agricole (Bcma) indique que 10 000 vignettes ont été effectivement apposées sur les cuves. On est donc loin du compte.

Un tiers de contre-visite

Sur les 10 000 appareils en question, un tiers a satisfait les exigences fixées par le protocole de contrôle. Un deuxième tiers a fait l'objet de menues réparations ou changements de pièces sur place (joint, buse…) sans occasionner de contre-visite. Un dernier tiers a fait l'objet d'une contre-visite, sans forcément nécessiter de grosses réparations. Le prix de l'inspection d'un appareil à rampe varie entre 150 et 250 € selon la largeur et/ou l'organisme d'inspection. Une contre-visite totale est facturée en général au même prix qu'une première visite. Mais elle oscille plus généralement dans une fourchette comprise entre 15 et 50 € selon l'élément défectueux incriminé.

Environ 10 000 vignettes ont été scotchées aux pulvérisateurs lors de la première phase de contrôle. Il y a du stock… (Doc Bcma)

Environ 10 000 vignettes ont été scotchées aux pulvérisateurs lors de la première phase de contrôle. Il y a du stock… (Doc Bcma)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier