Couverts végétaux : Le semoir Biodrill de Väderstad s'adapte à quatre matériels de la gamme

Raphaël Lecocq

Le constructeur suédois n'est pas novice en matière de semis de couverts végétaux. Son petit semoir Biodrill peut prendre place sur les Carrier, Rexius, Cultus et Rapid.

L'implantation des couverts végétaux en interculture a pris une nouvelle dimension avec l'instauration du 4ème programme d'action de la directive nitrates le 1er juillet dernier. Mais les cultures intermédiaires avaient depuis longtemps leurs adeptes, notamment dans les itinéraires exemptant le labour. Il n'est donc pas étonnant de voir un constructeur comme Väderstad, ardent promoteur des techniques simplifiées, répondre à cette nouvelle donne agronomique et réglementaire.

La même distribution que les Rapid

La réponse du constructeur est un petit semoir pneumatique reprenant la distribution du semoir Rapid. Les descentes de tuyaux, espacées de 40 cm, tombent derrière les disques d'un Carrier, devant le rouleau d'un Cultus ou d'un Rexius, ou encore à l'avant des roues de rappui d'un Rapid, dans le cadre d'un semis combinant couvert et autre espèce. La trémie de 360 l du Biodrill, en position basse, combine autonomie et facilité de chargement. Si le Biodrill a pour fonction de semer, les Carrier, Cultus et Rexius sur lesquels il se greffe lors de l'implantation, seront plus tard en saison les meilleurs alliés de… la destruction des couverts.

Le Biodrill monté sur le Rexius voit ses descentes se positionner juste à l'avant du rouleau

Le Biodrill monté sur le Rexius voit ses descentes se positionner juste à l'avant du rouleau

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires