Cultures énergétiques : Le miscanthus à la rencontre des agriculteurs picards

Raphaël Lecocq

La Chambre régionale d'agriculture de Picardie organise trois rendez-vous autour de la culture du miscanthus. La poursuite d'un travail de défrichage entamé en 2006.

En l'espace de quatre ans, les Chambres d'agriculture de Picardie ont réalisé des avancées importantes dans la connaissance des cultures de biomasse. L'itinéraire cultural d'une dizaine d'espèces a ainsi été approché, les différents débouchés ont été explorés et pour finir, les premières analyses économiques ont été esquissées. Premiers bilans ? « De nombreux points d'interrogation subsistent à tous les niveaux, concède Olivier Sené, conseiller en productions végétales à la Chambre d'agriculture de l'Aisne. Nous sommes donc encore largement dans une phase exploratoire. Cependant, nos premières références méritent d'être portées à la connaissance des agriculteurs ».

Pas de machines spécifiques

Problèmes du désherbage, défauts de débouchés contractualisés et marge brute réduite dans les terres à faible potentiel figurent aujourd'hui parmi les principaux facteurs limitants. Point positif : l'exploitation d'une espèce comme le miscanthus ne requiert pas d'investissement dans des machines spécifiques, la récolte étant assurée par une ensileuse. Quelques centaines d'ha de cultures de biomasse sont actuellement implantées dans la région, essentiellement du miscanthus. Après deux rendez-vous techniques organisés en 2009, la Chambre régionale d'agriculture propose trois nouveaux rendez-vous pour faire le point sur les perspectives du miscanthus et du switchgrass.
- 24 février à Laon (02) – réunion technique + démonstration de récolte de 9h à
- 1er mars à Catenoy (60) : démonstrations de récolte à 14 h
- fin avril à Piquigny (80) : implantation de rhizomes
L'inscription pour participer à la matinée du 24 février est fortement recommandée. Tél : 03 22 33 69 97.

Le miscanthus peut produire jusqu'à 15 à 20 t/ha de matière sèche mais seulement 6 t/ha dans les petites terres (Doc Chambre d'agriculture de l'Oise)

Le miscanthus peut produire jusqu'à 15 à 20 t/ha de matière sèche mais seulement 6 t/ha dans les petites terres (Doc Chambre d'agriculture de l'Oise)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires