Des bêches roulantes en guise de faux-semis pour Claydon

Raphaël Lecocq

Le faux-semis créé par le passage de l’outil cible les repousses ainsi que les graminées résistantes
Claydon

Après les herses étrilles, Claydon propose un outil plus agressif apte à induire un faux-semis dans les itinéraires simplifiés. Proposé en 6 m repliable, le TerraStar travaille a 15 km/h moyennant 150 ch.

Gros plan sur les bêches roulantes

Depuis environ une quinzaine d’années, Claydon développe un système d’implantation bien particulier, consistant à semer des céréales en bandes avec un système de mise en terre alignant une dent fouilleuse et une dent semeuse par rang.  Autrement dit du strip-till appliqué aux céréales avec une inter-rang de 30 cm ménageant une bande non travaillée de 12 cm. En complément de son offre de semoir Hybrid proposé en 3 m, 4 m, 4,8 m et 6 m, le constructeur développe des outils aptes à juguler les pousses des adventices dans les itinéraires minimisant le travail du sol. Après la herse étrille et ses 5 rangées de dents vibrantes pénétrant jusqu’à 2,5 cm de profondeur (7,50 m de largeur), Claydon complète sa gamme d’outils superficiels avec la bêche roulante TerraStar.

Détail de l’architecture du TerraStar

Triple action

L’outil se compose compte quatre demi-barres disposées en croix à la manière d’un cover-crop. Mais les axes rotatifs supportent non pas des disques mais des pointes en forme de croix ayant pour effet de poinçonner le sol. La rotation des axes est assurée par l’avancement du tracteur. Comparativement à la herse étrille, la bêche roulante est apte à travailler un peu plus profondément le sol, jusqu’à 5 cm, avec un contrôle par roues. Outre l’action de faux-semis, les bêches roulantes détruisent les pontes de limaces et favorisent l’infiltration de l’eau. Le TerraStar peut être également valorisé en reprise de labour. Une rangée de herses-peignes niveleuses est proposée en option.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier