Des bineuses au catalogue de Franquet

Raphaël Lecocq

Les bineuses sont dédiées au désherbage de 4 à 8 rangs de maïs et de 6 à 18 rangs de betteraves.
Franquet

Conçues pour le maïs et la betterave, les bineuses suiveuses ou autopilotées arborent des éléments montés sur parallélogramme, composés de trois dents avec disques coupeurs et protège-feuilles.

Décompacteurs, déchaumeurs à disques, à dents et mixtes, préparateurs de lits de semences, tasse-avant, broyeurs, sans oublier la gamme dédiée à la betterave sucrière (effeuilleuses, arracheuses-chargeuses…) : tel était le catalogue produit de Franquet, avant que ce dernier ne décide de l’enrichir de bineuses. Celles-ci sont dédiées au désherbage de 4 à 8 rangs de maïs et de 6 à 18 rangs de betteraves.

Parallélogramme

Alignés sur une poutre de 100 X 100,  les éléments, montés sur parallélogramme articulé sur roulement à billes, arborent chacun trois dents de 32 X 12. Elles peuvent être munies de cœurs de 250 mm pour le maïs et de 150 mm pour la betterave ou encore de lames Lelièvre. Des protège-feuilles en inox ainsi que des disques coupeurs placés derrière les roues de jauge préservent les jeunes plants, tout en étant escamotables sans outil. Le travail sur le rang peut être complété par des herses étrilles ou les étoiles type Stekelee. Au niveau du guidage, les bineuses dites suiveuses sont tenues par deux disques métalliques. L’option autoguidage peut être assurée par trace au moyen d’un disque pneumatique central et des capteurs,  par caméra (toutes cultures) ou encore par palpeurs (maïs, tournesol).

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier