Des drones pour détecter la flavescence dorée

Raphaël Lecocq

Les drones pourraient être mis au service de la détection des ceps atteints de la flavescence dorée
Exametrics

Le projet Damav ambitionne de fournir une solution clé en main de détection de la maladie par micro-drone. La prospection des foyers est indissociable de la lutte contre la cicadelle vectrice de l’agent infectieux.

La flavescence dorée, une menace européenne

La flavescence dorée est une maladie de quarantaine qui fait l’objet d’arrêtés préfectoraux décrétant la lutte obligatoire et collective. La lutte combine des moyens prophylactiques (arrachage des pieds contaminés, brûlage des bois de deux ans) et une lutte dirigée contre l’insecte vecteur au moyen d’une à trois applications d’insecticide selon les recommandations. Un insecticide bio est du reste homologué mais il n’est pas sans effet sur les insectes auxiliaires. Les premiers foyers ont été détectés dans le vignoble d’Armagnac dans les années 1950. Après avoir s’être développée dans la moitié Sud de la France, la maladie entame depuis quelques années une remontée vers le nord par le couloir rhodanien, affectant  la Bourgogne. En Europe, une dizaine de pays est concernée.

Porté par le Pôle de compétitivité Pegase, le projet Damav (Détection automatique des maladies de la vigne) a été sélectionné dans le cadre du Fonds unique ministériel parmi 67 autres projets de recherche et développement. Doté d’un budget de 1,8 million € dont 760 000 € d’aide publiques,  il associe plusieurs entreprises (Novadem, Astrium…), laboratoire (Inra Dijon), organisme (Fredon Paca) et association (Bivb). Doté d’une caméra multispectrale haute résolution, le micro-drone a vocation à se substituer aux campagnes de prospection piétonnières, chronophages et qui ont en prime le fâcheux inconvénient de se télescoper avec les vendanges. Elles sont néanmoins obligatoires dans les périmètres de lutte, en vertu d’un arrêté entré en vigueur le 1er janvier 2014. Les symptômes de flavescence dorée sont visibles entre la fin du mois d’août et la chute des feuilles. Ils se caractérisent par une décoloration des feuilles, nervures comprises, avant leur enroulement, le flétrissement partiel ou total des grappes, le défaut d’aoûtement des rameaux adoptant un port retombant.

Flavescence et autres maladies

S’il se concentre sur la flavescence dorée, le projet Damav se fixe pour objectif de détecter toutes les maladies de la vigne affectant le feuillage.  En viticulture,  les drones semblent promis à de nombreuses applications pratiques : caractérisation des maladies et les carences nutritionnelles pour mieux cibler ses traitements et ses apports en éléments fertilisants, identification des mauvaises herbes pour définir ses interventions mécaniques ou chimiques d’entretien du sol, évaluation de l’état d’alimentation hydrique de la parcelle pour orienter les opérations de taille en vert ou pour piloter l’irrigation le cas échéant,  mesure de l’activité chlorophyllienne du feuillage pour réaliser les arbitrages en matière de taille et de charge, analyse de la maturité du raisin, identification des pieds morts etc.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires