Des injecteurs de lisier Solodisc en version XXL pour Joskin

Raphaël Lecocq

Le Solodisc XXL développe jusqu’à 8,25 m de largeur de travail
Joskin

Le constructeur complète sa gamme d’injecteurs de lisier avec trois modèles de 6,75 m, 7 ,5 m et 8,25 m. Les Solodisc sont aptes à incorporer le lisier entre 1 cm et 6 cm de profondeur sur prairies, chaumes, cultures levées ou encore déchaumées.

La profondeur de travail dans le sol varie de 1 à 6 cm en modifiant la pression des vérins de relevage sur l'injecteur

La gamme des injecteurs Solodisc comptait jusqu’à présent 6 modèles développant une largeur de travail entre 3 m et 7,75 m. Sous leurs déclinaison XXL, ils repoussent un peu plus loin les limites de productivité de chantier, avec la version en 8,25 m. Mais les plus grandes différences se situent ailleurs, à commencer par les disques, dont le poids a été divisé par deux, grâce à l’adoption de métal et de caoutchouc nitrile NBR, sans affecter leur résistance à l’usure grâce au procédé de vulcanisation. Ils ont conservé leur grand diamètre (400 mm) pour contenir la puissance de traction. Comparativement aux Solodisc conventionnels, les XXL voient l’interligne ramenée de 21,5 cm à 18,75 cm dans le but de d’améliorer la répartition du lisier et/ou de diminuer la profondeur d’injection. Cette largeur est par exemple adaptée à l’injection dans du maïs semé. Les éléments d’injection sont fixés au châssis par un axe et peuvent, de ce fait, pivoter de 20°(10° à gauche et 10° à droite) pour aborder des trajectoires courbes sans avoir à lever la machine et sans occasionner de dégât à la culture.

L’écartement entre les disques est ramené à 18,75 cm

Equipements optionnels

Les Solodisc XXL sont dotés de deux répartiteurs verticaux Scalper. Parmi les équipements optionnels figurent des pincettes anti-gouttes hydrauliques bloquant la conduite d’injection grâce à un ressort de rappel. Afin d'éliminer le risque d'obturation, les nouveaux modèles disposent de goulottes faites sur mesure, dans lesquelles viennent s'introduire les tuyaux souples. Le maintien de pression au sol de chaque élément peut être assuré par une compensation transversale hydraulique (en lieu et place de ressorts). Le Section-Control assure l'activation et désactivation automatiques des sections d'épandage sur la base d'un système GPS. Si l'utilisateur repasse sur une superficie sur laquelle il a déjà épandu, le système referme la pincette hydraulique et relève l'élément.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires