Descendre de son tracteur, un exercice périlleux

Raphaël Lecocq

On descend d’un automoteur dos au vide et avec trois points d’appui

Près de 40 % des accidents de tracteur ont lieu lors de la montée et la descente du tracteur, selon la Mutualité sociale agricole, qui édite une plaquette destinée à prévenir les risques.

Entorses, foulures, fractures, fêlures, douleurs d’efforts lumbagos : telles sont les lésions les plus fréquentes observées lors des accidents à la montée ou à la descente d’un automoteur agricole. Selon la Mutualité sociale agricole (Msa), ces séquences sont à l’origine de 40 % des accidents de tracteur avec arrêt de travail des salariés agricoles (période 2002-2012).

Des accidents qui génèrent en moyenne 57 jours d’arrêt de travail. Sauter des marches, descendre face au vide et non face au tracteur ou encore porter des chaussures inadaptées dans les situations boueuses figurent parmi les facteurs de risques d’accidents. Dans une plaquette dédiée (document joint), la Msa dicte les quelques conseils simples et pratiques à ériger en réflexes.

Sur le même sujet

Commentaires 12

paysan bio

tout à fait d'accord avec dob;mon métier:paysan
la plupart préfere un gros tracteur ou s'agrandir(perso je parle de cannibalisme) plutot que cotiser à la msa

Nabster

30000e pour un cancer , admettons , mais dans ce cas en une année je l'amorti ..

dob

@SAS : A propos des privilèges fiscaux, je parle de l'exonération de taxe sur les plus value qui permet de "faire de l'argent" (ou plutôt diminuer le résultat comptable) en opérant une rotation rapide de matériel : c'est l'inadéquation entre l'amortissement dégressif et la valeur vénale du matériel lors de la revente.
Le réel fiscal permet de capitaliser de manière relativement indolore.
Il y a aussi dans une moindre mesure la réduction d'impôt pour les frais de tenue de compta (limité à 915€). Le prix du fuel.
J'y suis peut-être allé un peu fort, mais il y en a quand même. Ce n'est rien à côté d'autre (exilés suisses et autres), mais ça existe.

@Skippy : effectivement, mois j'ai calculé que le total des prélèvements et annexes représentent environ 43% du revenu.

@Nanard : Au fait je suis agri. Je suis d'accord avec toi, non seulement la France mais le monde entier vas droit dans le mur. Je ne suis pas sur d'être d'accord avec toi sur les raisons et les pistes de solutions.
Au fait, quand quelqu'un dit quelque chose qui dérange, on lui interdit de parler ? Il faut au contraire parler franchement des problèmes, sans se laisser manipuler par des argumentaires préconçus par des manipulateurs politiques qui ne visent qu'une chose : diviser pour mieux régner.

Je maintiens mon argumentaire sur la réalité du financement des régimes de répartition : la chute du nombre de cotisant pose un grave problème social à moins de refondre tous les système pour en avoir q'un seul. Le monde agricole, par sa faute, ne peut plus financer sa solidarité inter-génerationelle et maladie.

moumi

n oubliez pas que vous pouvez quitter la msa et faire de substancielles economies , c le mouvement des liberes , vous ferez votre retraite par capitalisation , vous economiserez enormement sur l'assurance maladie en prenant une assurance maladie europeenne et pour moins cher vous serez bien mieux rembourser qu'a la secu , la complementaire sera meme inutile

barinne

payer pour travailler c'est grave c'est ce que font agriculteur artisans commercant

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires