Deux presses enrubanneuses chez Pöttinger

Raphaël Lecocq

Deux presses enrubanneuses chez Pöttinger
Pöttinger

Les Impress 125 FC Pro à chambre fixe et Impress 155 VC Pro à chambre variable sont dotées de bras enrubanneurs animés par le bas. Le recouvrement du film est optimisé en fonction du diamètre des balles.

Présentées à l’Agritechnica 2015 après six années de recherche et développement, les Impress comptent des modèles à chambre fixe (Impress F 125 cm, rouleaux) et à chambre variable (Impress V 80 cm à 155 cm et Impress V 90 cm à 185 cm), avec liage filet, film ou ficelle et essieu tandem (option). Une des singularités des Impress se situe au niveau du rotor Liftup, tournant dans le même sens que le pick-up, et qui, combiné à la disposition des étoiles en chevron, crée un flux de fourrage uniforme sur toute la largeur et une entrée dans la chambre de pressage en position tangentielle. Ce principe évite la nécessité de slalomer par-dessus l’andain, et garantit un démarrage de la rotation de la balle très tôt, tout en minimisant les pertes.

Deux presses enrubanneuses chez Pöttinger

Barre de coupe Flexcut 32 extractible

A l’Agritechnica 2017, Pöttinger a présenté deux modèles de presses enrubanneuses dérivées des Impress. Elles sont équipées du dispositif de coupe Flexcut 32 permettant d’utiliser jusqu’à 32 couteaux doubles Twinblade équipés d’une sécurité individuelle et générant des brins d’une longueur théorique de 36 mm. Extractible latéralement, la barre de coupe Easy Move permet d’affuter les couteaux à hauteur d’homme, hors du canal et ainsi hors de la zone de danger de la presse.

Fonctions automatisées

Les bras enrubanneurs des Impress FC Pro et VC Pro sont animés par le bas, optimisant ainsi le centre de gravité. Le double bras enrubanneur tourne à 36 tr/min. Le dispositif de pré-étirement du film se règle par simple déplacement de la chaîne d’entrainement pour un pré-étirement de 50 % ou 70 %. Le dispositif est complété par un contrôle de déchirement du film qui signale un éventuel déchirement et adapte automatiquement la vitesse de rotation de la balle. Le transfert de la balle sur la table d’enrubannage se fait par un chariot de transfert linéaire, tolérant des pentes jusqu’à 40 %. Il existe pour le foin et la paille un mode de dépose simultané de deux balles. L’ensemble des fonctions est automatisé grâce au terminal Power Control ou tout autre terminal Isobus.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires