DynaTrac ou le guidage actif de l’outil attelé selon Laforge

Raphaël Lecocq

DynaTrac ou le guidage actif de l’outil attelé selon Laforge
Laforge

Le constructeur a mis au point une interface universelle permettant d’appliquer aux outils portés, semi-portés ou trainés le signal de position du tracteur autoguidé.

Placé dans l’axe du toit de la cabine, le récepteur de signal de positionnement permet d’autoguider le tracteur avec une précision de 2 cm pour les systèmes les plus sophistiqués tels que le RTK. Problème : les outils semi-portés ou traînés sont susceptibles de dériver sous l’effet des courbes et du relief. Solution : l’interface DynaTrac développée par Laforge, spécialiste des liaisons tracteur-outil, et que le constructeur a testée durant trois ans aux Etats-Unis.

DynaTrac ou le guidage actif de l’outil attelé selon Laforge

Compatibilité tous azimuts

Le DynaTrac repose sur un bras d’attelage à débattements latéral, reproduisant le fonctionnement d’un relevage arrière. Une conception qui offre, selon Laforge, la meilleure réponse à la conduite et au positionnement précis, en évitant les efforts latéraux sur l’outil. Le DynaTrac est compatible avec tous les tracteurs équipés d’un système de guidage, avec les outils portés, semi-portés ou trainés, dans tous les domaines : travail du sol (strip-till, préparation butte pomme de terre, etc.), semis, plantation, bineuse, pulvérisateur, récolte... Le DynaTrac existe en version 3 points dans deux configurations (PR pour tracteurs jusqu’à 200 ch et HD jusqu’à 400 ch) et en version 2 points pour outils semi-portés et trainés.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires