Electrocoup : un produit français, des prix internationaux

Raphaël Lecocq

En 30 ans, Infaco a écoulé plus de 200 000 sécateurs électriques à travers le monde
Infaco

Infaco a obtenu le label « Origine France Garantie » pour son sécateur Electrocoup F3010. Lequel multiplie les récompenses pour son dispositif anti-coupure Dses.

La dernière récompense en date est venue de Nuremberg en Allemagne où se tenait la 21ème édition du GaLaBau, salon dédié à l’aménagement et à l’entretien des espaces verts. Le sécateur électrique F3010 et son système de sécurité ont décroché le prix de l’innovation. L’ensemble avait déjà été distingué à l’Agriumbria en Italie et à l’Agrovina en Suisse après avoir obtenu un Sival d’or à Angers en début d’année. Le Dispositif supplémentaire électronique de sécurité (Dses) met en œuvre un gant conducteur, relié par un câble au boîtier de commande de la gâchette du sécateur via les manches de l’opérateur. L’entrée en contact de la tête de coupe avec le gant coupe instantanément la course de la lame, qui revient en position d’ouverture, évitant la coupure.

Label « Origine France Garantie »

Infaco a mis au point son premier sécateur électrique en 1984. Trente ans et sept générations d’Electrocoup plus tard, l’entreprise basée dans le vignoble de Gaillac (81) réalise un chiffre d’affaires de 27 millions d’euros, dont 55 % à l’export, et emploie 74 personnes. Le fabricant a développé parallèlement une gamme d’outils électroportatifs (épampreuse, attacheuse, éclaircisseuse, vibreur oléicole…). En mai dernier, l’entreprise a hérité du label « Origine France Garantie ». Mis en place en 2011 à l’initiative du Secrétariat d’Etat chargé du Commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises et de la consommation, ce label permet de donner aux consommateurs une information claire sur l’origine d’un produit. Pour l’obtenir, le lieu où le produit prend ses caractéristiques essentielles doit être situé en France et 50% au moins du prix de revient unitaire doit être acquis en France.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier