Emily ouvre ses portes pour ses 40 ans

Raphaël Lecocq

Le Melodis est proposé en une vingtaine de capacités différentes
Emily

L’inventeur du godet désileur organise une journée portes ouvertes le 4 avril prochain dans ses siège et usine de Tréflévénez (29). Des opérations commerciales « Forty series » marqueront l’année.

L’usine située à Tréflénévez a été récemment agrandie

Godet désileur, c’est un peu réducteur. Car depuis 40 ans, Emily n’a cessé de revoir le cahier des charges de son godet pour désiler, certes, le maïs comme l’herbe mais également pour assurer le mélange d’ingrédients multiples et variés et faire du godet attelé à l’avant d’un tracteur ou d’un chargeur une véritable distributrice mélangeuse, avec une capacité pouvant atteindre 7 m3. Emily multiplie les gammes et les capacités embarquées pour répondre au plus grand nombre. Melodis à pales hélicoïdales pour mélanger indifféremment le maïs, l’herbe et les compléments, avec une mâchoire sinon un rotor mobile, à droite comme à gauche. Duo-Mix à deux spires tournant en sens inverse pour mélanger et à distribuer des aliments secs tels que céréales, tourteaux, farines, bouchons de luzerne déshydratée, tout en respectant l’intégrité physique des ingrédients. Démêleur Tgv sur les gammes Omega et Vega pour appréhender les rations à base d’ensilage d’herbe. Au Space 2013, le constructeur a présenté le boîtier Emily Connect doté de la technologie bus Can, capable de reconnaître et de commander les différents outils frontaux de la marque, pailleuse comprise.

Voir aussi : "Space 2013 : 40 ans et 11 InnovSpace pour le godet désileur Emily"

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires