Entrepreneurs des territoires : Les Entrepreneurs des territoires se préparent aux défis de demain

Raphaël Lecocq

La Fédération nationale des entrepreneurs des territoires organise des journées de formation à l'intention de ses adhérents. Six sessions interrégionales sont programmées de janvier à avril 2010.

« Je perds des clients et je ne sais pas comment ne gagner de nouveaux, mes bons conducteurs d'engins partent et j'ai du mal à recruter, mon travail n'est pas reconnu, mes tarifs sont trop bas, je ne sais pas ce que sera mon entreprise demain » : tels sont quelques-uns des thèmes qui seront abordés lors des sessions de formation organisées par la Fédération des EDT. D'une durée de deux jours, celles-ci se dérouleront entre janvier et avril, à Bordeaux, Le Mans, Paris, Epinal, Lyon et Avignon.

Libre circulation des services

En dépit du caractère défensif des intitulés, la légitimité et la représentativité des ETA dans la paysage agricole ne souffrent aucune contestation. Le nombre d'entreprises est relativement stable alors que le nombre de clients – les agriculteurs essentiellement – ne cesse de diminuer. Des résultats à mettre au compte du professionnalisme des entreprises (chartes qualité à l'appui) et des activités de diversification largement développées (paysage, collectivités, environnement, énergie…). Les ETA génèrent une activité se situant aux alentours des 2 milliards d'euros. De tous les acteurs agricoles, les ETA seront les premiers concernés par l'entrée en vigueur de la libre circulation des services dans l'Union européenne, le 1er janvier prochain.

Les ETA génèrent une activité annuelle estimée à environ 2 milliards d'euros

Les ETA génèrent une activité annuelle estimée à environ 2 milliards d'euros

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires