Entretien des accotements : Noremat collecte la biomasse fauchée par ses machines

Raphaël Lecocq

Le constructeur développe des matériels assurant la collecte de l'herbe fauchée en bord de route. En partenariat avec l'Ensaia de Nancy, Noremat s'assure de l'innocuité des composts et digestats issus des process de valorisation.

500 000 ha d'accotements routiers, auxquels s'ajoutent 400 000 ha d'accotements de voies rurales : telles sont les surfaces enherbées et entretenues par des milliers d'entreprises spécialisées, sécurité des réseaux oblige. Des hectares aux tonnages, de l'herbe à la biomasse : la valorisation de ce gisement inexploité ne peut laisser indifférent la filière énergétique (méthanisation et/ou co-génération) ou organique (compostage). Spécialiste de l'entretien des accotements et des dépendances vertes, Noremat l'a bien perçu. Et aux côtés des ses gammes de rotobroyeuses et faucheuses-débroussailleuses, le constructeur développe ses solutions pour récolter l'herbe de fauche.

Automoteur de fauche et de récolte

Noremat proposait avec la Jumbo 31 une remorque aspiratrice récoltant l'herbe fauchée par une rotobroyeuse à l'avant du tracteur. D'ici à quelques mois, le véhicule automoteur VSV devrait compléter l'offre. Parallèlement, le constructeur mène des recherches visant à garantir l'innocuité des composts et digestats issus de la transformation de cette biomasse particulièrement exposée aux émissions de gaz et particules des véhicules routiers. Ces travaux sont conduits par l'Ecole nationale supérieure d'agronomie et des industries alimentaires (Ensaia), qui dispose d'une ferme expérimentale à Champenoux (54). Un principe de précaution que des pays comme la Belgique et la Hollande ont d'ores et déjà levé.

Entreprise écocitoyenne

En s'engageant dans la valorisation de la biomasse, Noremat poursuit une politique orientée vers l'écocitoyenneté, dans plusieurs registres : techniques de fauche respectueuses de la biodiversité, programme de recyclage des pièces usagées, soutien à l'emploi de personnes handicapées, parrainage de ruches… Basée à Ludres (54), l'entreprise fête cette année ses 30 ans. Noremat emploie 203 personnes et a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires de 37 millions d'euros, dont 15 % à l'export. En France, le constructeur assure la distribution de ses machines par l'intermédiaire de sept agences régionales. Le service après-vente est assuré par 25 véhicules atelier.

A l'occasion de ses 30 ans, Noremat présentera un véhicule automoteur assurant la fauche et la collecte de l'herbe (Doc Noremat)

A l'occasion de ses 30 ans, Noremat présentera un véhicule automoteur assurant la fauche et la collecte de l'herbe (Doc Noremat)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires