Entretien du paysage : La mécanisation de l'entretien des abords en question

Raphaël Lecocq

Le retrait des solutions chimiques au profit de moyens mécaniques soulève des questions techniques. La FDCuma du Morbihan y consacre une demie-journée le 19 novembre.

Abords de champs, abords de chemins, abords de cours d'eau, abords de ferme : les abords ne prennent pas encore le dessus sur ce qu'ils cernent, autrement dit les champs. Mais leur empreinte a néanmoins tendance à s'accroître avec par exemple l'instauration des zones non traitées. La gestion des abords doit être pensée pour ne pas pénaliser les cultures contiguës et ne pas fragiliser un environnement souvent sensible (cours d'eau).

Oublier la rentabilité directe

Face aux enjeux environnementaux, le recours aux solutions mécaniques ne fait pas débat. Mais leur mise en oeuvre réclame réflexion. Les matériels dédiés à l'entretien du paysage sont multiples et opèrent dans des situations diverses et variées, parfois éprouvantes pour la mécanique et les opérateurs. La rentabilité n'est pas non plus leur premier fait d'arme. D'où l'impérieuse nécessité de ne pas se tromper. Prenant la mesure de ces différents écueils, la FDCuma du Morbihan organise une demie-journée de démonstration. Rendez-vous le 19 novembre à 14 heures à Naizin, lieu-dit Siviac.

Puissance, portée, robustesse, portée, ergonomie… : les critères de choix d'une machine d'entretien du paysage sont nombreux (Doc Kuhn)

Puissance, portée, robustesse, portée, ergonomie… : les critères de choix d'une machine d'entretien du paysage sont nombreux (Doc Kuhn)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier