Epandeurs de fumier : Buchet soigne les épandages de bordure

Raphaël Lecocq

Le constructeur a mis au point un dispositif permettant d'épandre la matière organique de manière uniforme jusqu'en limite de parcelle. Une avancée notable dans la quête de précision des épandages d'effluents.

De l'engrais au déchet, il n'y a qu'un pas. Un pas que l'on franchit en passant du champ au chemin ou à la route qui le borde. Pour éviter les risques sinon les désagréments, les chantiers d'épandage de fumiers gardent leurs distances avec les bordures de champ. Une précaution qui n'est pas totalement satisfaisante au plan agronomique, en provoquant un déséquilibre des apports, synonyme de manque à produire, donc à gagner. Sur les petites parcelles, les bordures peuvent représenter jusqu'à un quart de la surface totale. Les distributeurs d'engrais centrifuges ont intégré cette donnée depuis quelques années, au moyens de disques et de réglages adéquats. Les épandeurs de fumier en étaient dépourvus.

Des innovations primées

Le constructeur Buchet est en passe de palier cette lacune, en mettant au point un volet escamotable, neutralisant l'épandage de matière sur un des côtés de l'épandage, tout en maîtrisant la dose et la régularité des apports sur le côté opposé. Le constructeur est un des plus en pointe en ce qui concerne la qualité de répartition longitudinale et transversale. Un savoir-faire qui lui a valu deux Sommets d'Or au au Sommet de l'élevage, en 2008 pour un tablier accompagnateur et 2010 pour un boîtier de commande DPA. Buchet s'appuie notamment sur l'expertise du Cemagref et son banc d'essai Cemob pour valider les évolutions apportées à ses produits. Basé à Tancon (71), le constructeur conçoit des épandeurs depuis 1962.

Le constructeur achève de tester son volet d'épandage de bordure (Doc Buchet)

Le constructeur achève de tester son volet d'épandage de bordure (Doc Buchet)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier