Epandeurs de fumier : Eco-épandage au service de la précision

Raphaël Lecocq

Grâce au soutien du ministère de l'Industrie, les constructeurs d'épandeurs développent un programme visant à renforcer la précision et la traçabilité des épandages. Un label pourrait distinguer les matériels les plus performants.

Eco-épandage ou projet industriel pour créer un épandage intelligent et tracé : tel est l'intitulé de l'appel à projet lancé par le ministère de l'Industrie, auxquels ont répondu les constructeurs Pichon, chef de projet, pour ce qui est des effluents liquides et Rolland pour ce qui est des solides. L'objectif est de concevoir et développer des machines d'épandage à la fois précises et intelligentes et d'aboutir à une labellisation des matériels et équipements apportant une réelle valeur ajoutée environnementale. Le défi est ambitieux car l'extrême variabilité des produits à épandre ne facilite pas la tâche des bureaux d'études.

Banc d'essai du Cemagref

Eco-épandage associe la Chambre régionale d'agriculture de Bretagne, via la station de recherche appliquée des Cormiers (35). Le Cemagref est l'autre partenaire scientifique du projet. L'institut de recherche a mis au point avec le Cemob (Cemagref organic bench) un banc d'essai capable d'analyser, à poste fixe, la répartition transversale et longitudinale d'un épandeur et d'établir des cartographies d'épandage. Les conclusions d'Eco-épandage seront rendues en 2012.

Le Cemob permet d'analyser à poste fixe la qualité de répartition transversale et longitudinale (Doc Cemagref)

Le Cemob permet d'analyser à poste fixe la qualité de répartition transversale et longitudinale (Doc Cemagref)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier