Exel industries cède les semoirs Herriau à Vallaey

Raphaël Lecocq

Le Turbosem en version 24 rangs de céréales
Herriau

Vallaey est une entreprise familiale belge plus que centenaire, qui passe ainsi du statut de distributeur à constructeur. Le Turbosem de Herriau est un semoir de précision sans équivalent sur le marché.

Le groupe français Exel Industries (Tecnoma, Berthoud, Holmer-Exxact… ) a annoncé avoir cédé le fonds de commerce et l’activité de semoir Herriau à Vallaey, une société belge distribuant les marques New Holland, Agrifac, Kuhn et… Herriau. L’entreprise belge en est désormais le constructeur. La marque Herriau, fabricant à l’origine des semoirs et du matériel betteravier, était tombée dans l’escarcelle du groupe Exel Industries en 2003. Considérée comme non stratégique, l’activité semoirs générait par ailleurs un chiffre d’affaires trop faible, inférieur à 1 million d’euros, pour supporter les investissements nécessaires à son développement, a justifié  le groupe dans un communiqué.

Distribution monograine toutes graines

Le Turbosem a été mis au point par Herriau en 1988. Le semoir tire sa spécificité de sa tête de distribution monograine, capable de sélectionner n’importe quelle graine, de la plus petite comme la luzerne à la plus grosse comme la féverole, à une densité pouvant être ajustée à la graine près dans une fourchette comprise entre 1 et 1600 graines au m2. Au niveau de la tête de distribution, les semences sont aspirées sur une courroie perforée en rotation, la vitesse de rotation de la courroie déterminant la densité de semis. La courroie est interchangeable et permet de passer d’une espèce à

une autre en quelques minutes. La précision de distribution du Turbosem se double d’un élément semeur sans hauteur de chute et d’une roue plombeuse, garantissant la régularité de la profondeur de semis et l’homogénéité des levées. La gamme compte plusieurs modèles dont le SP 12 pour les espèces à grand écartement (8 ou 12 rangs), le P24 Evolution 2 adapté aux techniques culturales simplifiées ou encore le TR 36 en 6 m traîné repliable, capable de semer 36 rangs de céréales à 16,7 cm (avec une autonomie pouvant atteindre 70 ha), 12 rangs de betteraves à 50 cm ou encore 8 rangs de maïs à 75 cm. En dépit de ses qualités, complètement en phase avec l’agriculture de précision,  le Turbosem n’est pas parvenu à s’imposer dans le paysage du semis, dominé par distribution pneumatique centralisée, sans garantie de régularité de la distribution sur le rang.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier