Fliegl présente un épandeur un fond poussant

Raphaël Lecocq

Animé par un vérin hydraulique, le fond poussant se substitue aux chaînes et barrettes
Fliegl

L’ADS adopte un font poussant en lieu et place des chaînes et barrettes. Quatre modèles simple essieu de 9 m3 à 17 m3 inaugurent cette nouvelle gamme.

Fliegl est un adepte du fond poussant, un concept qu’il a d’abord développé sur sa gamme de bennes ASW. Au lieu de s’allonger à la verticale comme sur une benne basculante, le vérin se déploie à l’horizontale, évacuant le contenu de la benne vers la porte arrière, sans aucun basculement. Arguments du font poussant appliqué à la benne : élimination des problèmes d’encombrement au déchargement et renforcement de la sécurité, face au risque lié au basculement. A une toute autre échelle, Fliegl a applique le principe du fond poussant à une gamme de godets, avec cette fois l’argument d’une vidange totale.

Le constructeur crédite le fond poussant d’une meilleure régularité d’épandage

Gage de régularité d'épandage

Adapté aux épandeurs, le principe du fond poussant se substitue aux chaînes et barrettes disposées sur le fond de caisse et vouées à entraîner la matière vers les hérissons. Le fond poussant simplifie par conséquent la mécanique en même temps qu’il contribue à régulariser les flux de matière, en diminuant les phénomènes d’éboulements. Fliegl assure la régulation du fond poussant au moyen d’un potentiomètre mécanique ou électrique. La gamme ADS se compose de quatre appareils d’une capacité comprise entre 9 m3 et 17 m3. Les deux hérissons verticaux et sa table d’épandage répartissent les substrats organiques sur 12 m de largeur. Fliegl dévoilera en avant-première en France ce nouvel épandeur à l’occasion des différents salons d’automne.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier