Fnar Expo à Bourges : Les artisans ruraux organisent leur premier salon des fournisseurs

Raphaël Lecocq

En marge de son congrès qui se tient à Bourges les 12 et 13 mars, la Fédération nationale des artisans ruraux organise son premier Fnar Expo. Une première à laquelle une cinquantaine d'exposants a répondu présent.

Les artisans ruraux représentent entre 3300 et 3500 entreprises, emploient environ 12 000 salariés et génèrent un chiffre d'affaires compris entre 2,5 et 3 milliards d'euros. Comment la profession résiste-t-elle à la situation conjoncturelle de crise et au recul structurel des populations agricoles et rurales, ses premiers donneurs d'ordre avec les communes ? « La situation est forcément contrastée d'une région à l'autre et d'une entreprise à l'autre, répond Philippe Grand-Clément, secrétaire général de la Fnar, la Fédération nationale des artisans ruraux. Néanmoins, en l'espace de 10 à 15 ans, les entreprises se sont énormément professionnalisées. Elles sont certes moins nombreuses mais leur taille augmente, comptant en moyenne six salariés. Elles ont su conserver leurs savoir-faire historiques, à savoir réparations et fabrications diverses et variées, tout en développant des activités de ventes de matériels et équipements, indispensables à leur survie ».

Congrès et Fnar Expo les 12 et 13 mars

Signe de vitalité de ce secteur économique, indispensable au maintien du tissu rural, les artisans ruraux ont pris l'initiative d'organiser le premier salon des fournisseurs des entreprises artisanales en milieu rural. Fnar Expo se tiendra ainsi à Bourges les 12 et 13 mars, en marge du 96ème congrès de la Fnar. Le congrès sera l'occasion d'aborder l'actualité sociale et juridique de la profession. Au plan technique, le contrôle obligatoire des pulvérisateurs, l'attestation de capacité pour les interventions sur les climatisations ou encore les structures anti-renversement du tracteur figurent au programme des ateliers et conférences.

L'artisan rural reste un homme à tout faire à qui l'on peut tout demander mais qui a su évoluer pour pérenniser son entreprise

L'artisan rural reste un homme à tout faire à qui l'on peut tout demander mais qui a su évoluer pour pérenniser son entreprise

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires