Fumiers et lisiers : Un banc d'essai pour épandeurs

Raphaël Lecocq

Les amendements organiques requièrent une grande maîtrise d'application. Un banc d'essai permet aujourd'hui d'évaluer les performances des épandeurs.

Les bancs d'essai ont le vent en poupe. Après les moteurs, place aux épandeurs. Le Cemagref était connu pour disposer d'un banc d'essai capable d'évaluer précisément la qualité de répartition des distributeurs d'engrais centrifuges : le Cemib (Cemagref mineral bench). Fort de cette expertise, l'organisme a mis au point un banc automatisé pour mesurer la performance des épandeurs de produits organiques solides, pâteux et liquides : le Cemob (Cemagref organic bench).

L'épandeur ne fait pas tout

L'épandeur est testé à poste fixe. Ce sont les bacs de réception qui, installés sur des rampes, se déplacent et pèsent en continu les matières récoltées. La nappe d'épandage est transcrite en cartographie au moyen d'un logiciel spécifique. Unique en son genre, ce banc d'essai doit permettre de faire progresser constructeurs et utilisateurs finaux. Mais le matériel n'est qu'un des maillons de la chaîne vertueuse des épandages. Celle-ci intègre une dose de bonnes pratiques telles que l'homogénéisation des produits (malaxage, broyage, compostage), la qualité et le niveau de remplissage de l'épandeur, la vitesse de travail, l'entretien …

La qualité de répartition d'un épandeur à fumier peut désormais être jaugée au moyen d'un banc d'essai spécifique (Doc CA 35)

La qualité de répartition d'un épandeur à fumier peut désormais être jaugée au moyen d'un banc d'essai spécifique (Doc CA 35)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier