Great Plains simplifie à l’extrême le semis de colza

Raphaël Lecocq

Du semis de colza à la volée en un seul passage sur chaumes : la promesse de Great Plains
Great Plains

Des essais réalisés en France, en Grande-Bretagne et en République Tchèque pointent l’efficacité du semis direct sur chaume avec un déchaumeur combiné dents-disques équipé d’un semoir petites graines.

Difficile de trouver une espèce plus malléable que le colza. Ces dernières années, la Cetiom a démontré que le colza pouvait être semé au moyen d’un semoir monograine, ce qui suppose des écartements de 55-60 cm, voire 75-80 cm. Seule condition : assurer une densité respective de 10 et 15 plantes au mètre linéaire, avec néanmoins une condition supplémentaire dans le cas d’un semis à grand écartement, interdisant tout facteur limitant (eau, azote, profondeur de sol) susceptible d’altérer la production de biomasse automnale et au final le rendement. Avantages du semis de précision : économie de semences, de régulateurs et d’herbicides, grâce à l’incursion du binage.

30 % d’économie de charges

Avec Great Plains, on est à l’opposé du semis de précision puisque le constructeur américain prône, dans ses modalités les plus drastiques, un semis à la volée réalisé par un appareil petites graines (TurboJet) fixé à l’aplomb d’un DTX, un déchaumeur combinant une rangée de dents travaillant entre 25 cm et 40 cm de profondeur, deux rangées de disques (500 mm) indépendants et un rouleau arrière, le tout un seul passage. Dans une version moins jusqu’au-boutiste, une semis classique peut se substituer au semi à la volée. Grains Plains suggère également une variante avec le combiné SL, qui voit sa rangée de dents intercalée entre les deux rangées de disques. Avantages de toutes ces techniques simplifiées : des rendements statistiquement pas différents des techniques avec labour mais une baisse de 30 % des coûts d’implantation. Pour la prochaine campagne, Great Plains va axer ses essais sur la réduction de dose de semences.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier