Immatriculations de tracteurs neufs : Deux mois pour redresser le marché des tracteurs

Raphaël Lecocq

Les immatriculations d'octobre ne confirment pas la tendance amorcée en septembre. Il reste deux mois pour limiter la baisse de marché à 20 %. Au 31 octobre, elle était proche de 27 %.

Après avoir reculé de seulement 3,8 % en septembre, comparativement à septembre 2009, les immatriculations de tracteurs neufs sont en retrait de 9,6 % sur le mois d'octobre. Le recul est par conséquent plus prononcé et ne s'inscrit pas vraiment dans la prévision de marché pour 2010. En effet, depuis le début de l'année, la baisse des immatriculations est de 26,9 %. Axema, l'Union des industriels de l'agroéquipement, table sur un recul de 20 % au 31 décembre prochain. Il est vrai que les deux derniers mois de l'année concentrent en général de nombreuses ventes, motivées entre autres par des enjeux fiscaux. Le mois de décembre peut enregistrer à lui tout seul 15 à 20 % des immatriculations d'une année. Aucun segment de marché, qu'il s'agisse des tracteurs standards dans leurs différentes gammes de puissance, des tracteurs vignerons, des enjambeurs ou encore des télescopiques homologués comme tracteurs, ne tire son épingle du jeu.

Aucun catégorie de tracteurs ne distingue dans la baisse du marché

Aucun catégorie de tracteurs ne distingue dans la baisse du marché

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier