Intempéries : Des Xerion habillés pour l'hiver

Raphaël Lecocq

Claas pare ses tracteurs Xerion de différents équipements aptes à défier la neige. Le constructeur a réalisé son défilé chez Jean Villeton, entreprise iséroise spécialisée dans les équipements hivernaux.

Difficile de surfer davantage sur l'actualité. Alors que la neige perturbe nombre de moyens de transports en Europe, Claas met en avant la performance de ses tracteurs Xerion aux prises avec les éléments naturels. Basée à Saint-André Le-Gaz (38), l'entreprise Jean Villeton imagine depuis bientôt 30 ans des équipements spécialisés pour porteurs et tracteurs : lames de déneigement (moins de 50 cm de neige), étraves (plus de 50 cm), ailerons élargisseurs (deux voies d'autoroute), fraises, saleuses… Autant d'équipements aptes à être attelés sur les Xerion. Le tracteur à quatre roues égales et motrices dispose en effet de la puissance nécessaire (traction et relevage) et de l'ergonomie de conduite requise (cabine pivotante, transmission à variation continue, six modes directionnels) pour affronter les situations les plus délicates, avec tous les gages de sécurité.

Quatre tracteurs de 335 à 524 ch

La gamme de tracteurs Xerion se compose de quatre modèles. Les deux premiers modèles, les 3300 et 3800, affichent respectivement 335 et 379 ch. Au salon Agritechnica en novembre 2009, le constructeur avait complété sa gamme avec le Xerion 4500 développant 483 ch et le Xerion 5000 développant 524 ch. Disponibles comme les deux premiers en version Trac à cabine centrale et en version Trac VC à cabine entièrement pivotante, ces deux porteurs sont fabriqués au siège de l'entreprise à Harsewinkel en Allemagne. Plus de 1000 exemplaires de Xerion ont été commercialisés depuis l'origine.

Quand le Xerion quitte son univers familiers qu'est la terre agricole pour surfer sur la neige (Doc Claas)

Quand le Xerion quitte son univers familiers qu'est la terre agricole pour surfer sur la neige (Doc Claas)

 

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier