Kubota détient 78,75 % des parts de Kverneland

Raphaël Lecocq

Kverneland est expert en matière de liaisons électroniques tracteur-outil
Kverneland Group

Le constructeur avait fait une offre de rachat à la mi-décembre, qui avait engendré une contre-offre de la part de deux autres constructeurs. Kubota a fini par convaincre près de 80 % des actionnaires du groupe norvégien.

Propriété du groupe norvégien Umoe SA, Kverneland Group est passé le 21 janvier dernier dans le giron du constructeur Kubota. Les contre-offres formulées par Cnh et Cherry n’auront eu raison  de la volonté du constructeur japonais qui s’adjuge près de 80 % du capital de Kverneland Group, sous réserve de l’accord des autorités de la concurrence. Kubota, qui a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de 9,3 milliards d’euros, est présent dans trois grands secteurs industriels que sont l’eau et l’environnement, les produits à base d’acier et les machines destinées à l’industrie et à l’agriculture. C’est notamment un gros fournisseur de moteurs. Fabricant de tracteurs depuis plus de 35 ans, Kubota en écoule environ 100 000 unités par an à travers le monde. Il fabrique également des moissonneuses-batteuses adaptées à la récolte du riz. Ses tracteurs ne sont distribués en France que depuis 2005. Développant 60 à 140 ch,  ils correspondent aux besoins de la polyculture-élevage et aux cultures spécialisées. Côté technologie, Kubota ne fait pas dans la surenchère. Avec la fiabilité et la maniabilité, le constructeur fait de la simplicité une de ses marques de fabrique.

Agriculture de précision

Quant à Kverneland, ses origines norvégiennes remontent à 1879 avec la forge de Ole Gabriel Kverneland, fabricant de faux puis de charrues. La structure familiale de la société a pris fin en 1983 avec l’introduction du capital à la bourse d’Oslo. Le groupe dispose d’un catalogue de produits et de marques dans les domaines du travail du sol (charrues, herses rotatives...), du semis (en ligne, monograine), de la récolte des fourrages (fenaison, presses, enrubanneuses), de la pulvérisation ou encore de la distribution des engrais. Il dispose également d’une expertise particulière dans les technologies liées à l’agriculture de précision, grâce à sa filiale Mechatronics, basée aux Pays-Bas.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier