KUBOTA inaugure sa nouvelle usine en grande pompe !

S C

KUBOTA inaugure sa nouvelle usine en grande pompe !

La société japonaise Kubota a inauguré mercredi à Bierne, près de Dunkerque, son usine destinée à l'assemblage de ses tracteurs de plus forte puissance. Lancé à la fin du printemps, le site emploie déjà plus de 160 salariés et devrait fabriquer quelque 3.000 tracteurs par an.

vue de l'unsine

C’est  dans le Nord, à la sortie du village de Bierne, dans une zone industrielle à deux pas de l’autoroute A25 et à quelques dizaines de kilomètres du port de Dunkerque que Kubota, constructeur japonais de tracteurs, a implanté depuis avril dernier sa « tête de pont » européenne.

Sur ce site de 115.000 mètres carrés (dont 37.000 de bâtiments) , sortent aujourd’hui 1.000 tracteurs par an (3.000 d’ici fin 2017). Des tracteurs de 130 à 170 CV de la gamme M7 qui pour moitié seront exportés en Amérique du nord (Canada, USA), en Australie et même au Japon,  le reste étant destiné au marché européen.

Dans l’usine, c’est le silence qui prédomine car une grande partie des opérations est pour l’instant manuelle. Sur la chaine de montage, point de robots ni de machines bruyantes,  mais des hommes et des femmes, formés pour certains au Japon,  qui assemblent des pièces qui proviennent à 89% d’Europe, seuls capots et moteurs sont fabriqués au Japon. Des opérations qui seront, pour certaines, appelées à être mécanisées au fur et à mesure de l’augmentation de la cadence.

167 personnes recrutées

Et le groupe a tenu ses promesses en matière d’emploi puisque déjà, 167 personnes ont été embauchées sur le site alors que le groupe annonçait 140 salariés il y a un an. L’effectif devrait rapidement grimper à 200 personnes.

assemblage moteur

Pour l’instant, un tracteur de la nouvelle série M 7001 est assemblé toute les 2 heures,  mais le rythme devrait passer à un toute les 20 mn, soit une cadence 6 fois plus rapide qu’aujourd’hui. A voir l’espace encore disponible dans les ateliers, on se doute que KUBOTA à de grandes ambitions ! L’entreprise envisagerait notamment de concevoir des tracteurs de plus 170 CV, « jusqu’à 250 CV », précise Hervé Gérard-Biard, directeur général de la division tracteur de Kubota Europe, qui ne cache pas l'ambition du groupe : « Passer de 6,5 à 10% de part de marché en Europe pour les tracteurs d’ici trois ans».

inauguration

Mercredi dernier, c’est en grande pompe que l’usine a été inaugurée en présence plus de 300 personnes dont Masatoshi Kimata (président mondial du groupe), Mampei Yamamoto (directeur du site et président de Kubota Europe) mais aussi de l’ambassadeur du Japon en france, des élus locaux, des fournisseurs et de tous les employés du nouveau site de production.

« On a choisi la France, pour la qualité du site, son emplacement géographique – à proximité du port de Dunkerque-, la qualité de la main d’œuvre et l’excellent accueil des autorités locales et nationales", a précisé Mampei Yamamoto, président de Kubota Europe.

L’ambassadeur du Japon, Yoichi Suzucky l’a pour sa part promis : « Quand les japonais investissent, ils sont là pour longtemps » !

Commentaires 3

retif

peut etre pas si mauvais , et puis ils font cinq ans de garantie !!.....pas comme certains verts limités a un an ( n'ont ils pas confiance en leur produit ?)

dod

evidemment dominique et kubota a deja une sacrée reputation , il n y a que dnas le microcosme agricole , un concessionnaire venati d'etre jeter comme un malpropre par un constructeur , le tout au benef d'une enorme concession interdepartementale, je lui ai dis prends kubota , ils vont penetrer le marché ont une gamme deja tres vaste avec kv , et non il me dit kubote non c'est pas terrible les aysans ne vont pas acheter , c comme landini , .....bref je ne demande pas a des chefs d'entreprises d'etre visionnaire mais au moins de regarder la realité en face
kubota fera de tres bon tracteur mais aussi cher que les autres
et enfin on nous rebat les oreilles en france sur la main d'oeuvre trop chere , les salariés greviste et fainenants , bon il faut croire que chez jd claas, massey et maintenant kubota , ils aiment venir dans un ays avec tous les defauts ou alors peut etre est qu'il n y en a pas tant que ca

dominique

Merci aux Japonais d'investir dans une usine de production en France et faire travailler de la main d'oeuvre française. Je suis sur qu'ils nous prouveront une nouvelle fois la grande qualité et fiabilité de leur production.

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires