Kuhn présente l’andaineur à tapis Merge Maxx 950

Raphaël Lecocq

Kuhn présente l’andaineur à tapis Merge Maxx 950
Kuhn

Constitué de deux unités mobiles pour assurer le suivi du terrain, l’andaineur est apte à constituer des andains réguliers, gage de productivité des machines de récolte, le tout avec plusieurs options de dépose.

Vitesse d’andainage accrue, ajustements centralisés, réduction des impuretés dans le fourrage, diminution du nombre de pierres dans l’andain, durée de vie accrue des couteaux de rotors d’ensileuse ou des autres moyens de récolte, diminution du nombre d’heures requises pour les chantiers, stabilité dans les pentes, compacité au transport : tlles sont les arguments du nouvel andaineur à tapis Merge Maxx 950 de Kuhn. La chaine cinématique démarre à l’avant du pick-up avec un déflecteur wingaurd et un rouleau, chargés de réguler l’alimentation du tapis. Ce système permet de calibrer les andains et de les adapter ainsi aux capacités des ensileuses ou presses à suivre.

Kuhn présente l’andaineur à tapis Merge Maxx 950

Andaineur à déposes multiples

Constitué de deux unités mobiles, l’andaineur offre de multiples variantes en terme de dépose : dépose centrale d’un andain (largeur réglable), dépose latérale ou bilatérale d’un andain ou encore dépose d’un andain au centre et d’un autre sur le côté. Le respect des fourrages et de leur valeur alimentaire, la polyvalence (fourrages légers, fourrages peu denses mais volumineux) et la productivité de chantier caractérisent les andaineurs à tapis, que Kuhn développe depuis une dizaine d’années, avec désormais deux références au catalogue que sont le Merge Maxx 902 et le Merge Maxx 950.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier