L’agroéquipement toujours pourvoyeur d’emplois en 2014

Raphaël Lecocq

L’agroéquipement peine toujours à recruter des jeunes

Malgré le tassement des ventes attendu cette année, les entreprises françaises poursuivront leurs recrutements, selon le baromètre de l’emploi d’Axema, le syndicat des industriels de l’agroéquipement.

16,7 % des entreprises ont l’intention d’embaucher du personnel dans les 12 moins à venir alors que 3,3 % ont l’intention de réduire leurs effectifs permanents : tels sont les deux principaux enseignements de l’enquête réalisée par Axema auprès d’un échantillon d’entreprises du secteur, dans le cadre du Baromètre de l’emploi, réalisé pour la troisième année consécutive. Les intentions d’embauche en 2014 marquent le pas par rapport à celles de 2013, qu’il s’agisse du secteur de la production, de la vente, du service après vente ou encore de la recherche et du développement. Les activités à l’export sont jugées plus porteuses en 2014 qu’en 2013 mais néanmoins limitées, traduisant le ralentissement des marchés européens. La France ne devrait pas y échapper non plus, après trois années fastes, conclues par un millésime 2013 qui pourrait établir un record historique.

80 % de CDI

Les entreprises interrogées par Axema déclarent chercher à limiter le nombre de contrats temporaires au profit d’emplois pérennes. En 2013, 80 % des embauches l’ont été sous forme de contrat à durée indéterminée (CDI). Souffrant d’un déficit d’image, la filière agroéquipement reste confrontée à des difficultés de recrutement, non sans se donner les moyens d’orienter les jeunes vers les différentes filières de formation. Axema poursuivra dans cette voie au Salon international de l’agriculture (2 février – 2 mars) au sein du Pôle agroéquipement.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires