L'emploi en hausse chez les entrepreneurs de travaux

Raphaël Lecocq

L'emploi en hausse chez les entrepreneurs de travaux
FNEDT

Selon le tableau de bord annuel de la MSA, l'emploi a progressé de 2 % chez les entrepreneurs de travaux agricoles, forestiers et ruraux en 2016. La professionnalisation des métiers demeure l'objectif prioritaire de la FNEDT.

Gérard Napias, président de la Fédération nationale des entrepreneurs des territoires (FNEDT)

« Nous nous réjouissons de cette hausse de 2 % du nombre de travailleurs permanents et saisonniers en 2016 », annonce Gérard Napias, président de Fédération nationale des entrepreneurs des territoires (FNEDT). « Nous dénombrons 98 765 actifs en 2016, contre 96 651 en 2015 et 61 789 en 2003 »,. Ce sont les entreprises de travaux agricoles (ETA) qui assurent la croissance en 2016 avec 260 entreprises de plus et 2 260 salariés de plus. Le nombre d’entreprises de travaux forestiers (ETF) a quant à lui baissé de 65 entreprises, avec 143 salariés de moins. Le nombre de salariés a donc augmenté de 2,7 % dans les entreprises de travaux agricoles en 2016 alors qu’il décroit dans les ETF par une baisse d’activité du secteur. Avec 21 671 entreprises contre 21 518 en 2015, le nombre d’entreprises de travaux agricoles, forestiers et sylvicoles est resté stable en 2016.

Professionnalisation

En 2015, le nombre de contrats dans les entreprises avait baissé suite à la suppression de l’exonération des charges sociales sur les contrats Travailleurs Occasionnels-Demandeurs d’Emploi, entrainant une hausse du coût du travail de 2 €/h. Les ETA demeurent donc de très petites entreprises familiales. En 2016, 55 % des entreprises avaient au moins 1 ETP (Equivalent Temps Plein) et 75 % moins de 3 ETP. Certaines régions comme l’Aquitaine ou la Champagne-Ardenne se caractérisent par un salariat plus élevé, lié à la filière vitivinicole. 10 % des ETA en Nouvelle-Aquitaine ont entre 10 et 50 ETP par exemple, contre 4 % en Haute-Normandie. « L’enjeu pour nos entreprises de travaux en 2018 est de continuer sur la voie de la professionnalisation de nos métiers, afin d’apporter toujours plus de solutions et d’innovation à nos clients, en particulier les exploitants agricoles », conclut Gérard Napias.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier