L’épandeur d’anti-limaces Spando éligible aux CEPP

Raphaël Lecocq

L’épandeur d’anti-limaces Spando éligible aux CEPP
De Sangosse

L’épandeur de De Sangosse est crédité annuellement et pendant 10 ans de 13 Certificats d’économie de produits phytosanitaires (CEPP). L’appareil se distingue par la précision et la régularité des applications d’anti-limace.

Inscrits dans la Loi d’avenir de l’agriculture et inspirés des certificats d’économie d’énergie, les Certificats d’économie de produits phytosanitaires (CEPP) visent à réduire l’usage des produits phytosanitaires de 20 % à l’horizon 2021, en prenant comme référence la période 2011-2015, à l’exclusion des deux valeurs les plus fortes et les plus faibles. Un objectif assigné aux distributeurs de produits phytosanitaires, en charge de conseiller et de proposer des actions standardisées de réduction. Les actions peuvent prendre la forme des produits de biocontrôle, de variétés résistantes ou tolérantes aux organismes nuisibles, de cultures alternatives économes etc.Chaque action est créditée de CEPP en proportion de son potentiel d’économie. Le portail Ecophytopic recense actuellement 25 fiches actions, dont quelques-unes sont liées aux agroéquipements. Il s’agit par exemple des systèmes d’autoguidage (6,2 CEPP / an), de la coupure de tronçons (15,4 CEPP/an), des panneaux récupérateurs sur pulvérisateurs viticoles (80 CEPP/an).

L’épandeur d’anti-limaces Spando éligible aux CEPP

Un matériel primé au Sima

L’épandeur Spando TDS de De Sangosse, tout récemment élevé au rang de fiche-action (n°22), est crédité de 13 CEPP/an pendant 10 ans, soit 130 CEPP. L’appareil s’était fait remarquer au Sima 2011 en obtenant une citation. Le distributeur centrifuge se distingue par sa régularité d’épandage dans le sens transversal (coefficient de variation inférieur à 10 % sur 24 m à 5 kg/ha) et longitudinal (DPAE), validée officiellement par le banc d’essai Cemib de l’Irstea (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture). L’appareil, dont la vitesse du disque est limitée à 1900 tr/mn, limite la casse des granulés sans enfreindre la largeur d’épandage (9 m à 28 m). La présence d’un disque de bordure permet de contenir le flux de granulés dans la parcelle. Le tout permet d’optimiser la dose et justifie l’éligibilité aux CEPP. L’appareil peut également servir le semis de couverts végétaux.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires