L’heure « H » pour MécaFourrages 2017

Raphaël Lecocq

L’heure « H » pour MécaFourrages 2017
Fdcuma Corrèze

« H » comme herbe. Le Méca Evènement 2017 des Cuma est consacré à la production fourragère avec une « feuille » de route : l’autonomie fourragère voire alimentaire. Rendez-vous ce jeudi 29 juin à Saint-Mexant en Corrèze.

Le programme de MécaFourrages 2017

Ateliers techniques de 9h45 à 11h45

1. Comment pérenniser une prairie

2. La fenaison en Cuma

3. La récolte d'un fourrage de qualité

Présentation des matériels et démonstrations et commentées

Présentation des matériels par les constructeurs, démonstrations en direct sur parcelles expliquées par un expert sur la récolte des fourrages et podium animé par Pascal Bordeau, journaliste à Entraid’

Matériels présentés

11h30 - 13h : faucheuses portées, trainées, combinées, conditionneuses ou non
15h - 16h30 : presses : chambres fixes et variables, combinés presse-enrubanneuses, presses balles carrées, autochargeuses

Forum débat de 14h15 à 15h30 : Comment être autonome en protéines avec ses fourrages ?

Animé par Vincent Demazel (Entraid'), avec la participation de la Chambre d'Agriculture et d’Arvalis Institut du Végétal, avec des témoignages d’éleveurs

MécaFourrages, c’est des ateliers techniques, des démonstrations de machines en conditions réelles et un forum-débat. Cette édition 2017 ne déroge pas à la règle, comme en témoigne le programme (voir encadré), élaboré par la Fédération des Cuma de Corrèze, cheville ouvrière de la journée en collaboration avec le réseau des Chambres d’agriculture. L’autonomie fourragère, sinon alimentaire via l’augmentation de la teneur azoté des fourrages, demeure la quête et le salut des élevages herbagers. D’où la présence à MécaFourrages d’une collection variétale présentée par la coopérative Natéa. Cette quête d’autonomie passe aussi par la pérennisation des prairies (fosse pédologique sur site), la gestion du pâturage ou encore la préservation du potentiel qualitatif et nutritif des fourrages lors des chantiers de récolte. Le tout à moindre coût, Cuma oblige. Le défi de l’autonomie ne relève en rien d’une gageure, comme en témoigneront plusieurs éleveurs lors du forum-débat. Ceux-ci ont été à bonne école puisque les Chambres d’agriculture et leurs partenaires tels qu’Arvalis défrichent le sujet depuis une dizaine d’années, par le biais du programme Herbe et fourrages.

L’heure « H » pour MécaFourrages 2017

Programme Herbe et fourrages : 10 ans de références

Créé en 2006 sur le périmètre de la Région Limousin, le programme Herbe et fourrages a pour objectif de sécuriser la conduite des systèmes herbagers, d’atteindre l’autonomie fourragère et d’améliorer l’autonomie alimentaire par la production de fourrages de qualité riches en protéines. Il repose sur un réseau de 12 fermes pilotes fonctionnant en tandem éleveur / conseiller et représentatives des exploitations de la Région. Les retours d’expériences ont vocation à être diffusés au plus grand nombre via différents canaux (avertissements sur la pousse de l’herbe) et outils. L’un d’eux concerne la gestion du pâturage qui se veut simple, efficace, reproductible et s’appuyant sur des outils éprouvés : méthode Herbo-Lis® d’Arvalis, sommes de température de l’Inra, les principes du pâturage tournant d’André Voisin. Autre outil informatique : le diagnostic prairial faisant office d’aide à la décision pour recharger ou resemer. Outre les Chambres et Arvalis le programme Herbe et Fourrages implique de nombreux établissements scolaires de la région.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier