La France prend sa part dans le développement de l’Isobus

Raphaël Lecocq

Le nouveau label de certification Isobus apposé sur les machines conformes à la norme ISO 11783 ainsi qu’aux directives AEF supplémentaires
AEF-Isobus

L’agrément du laboratoire Kereval par l’AEF permet à la France de disposer d’un centre de certification Isobus, le 5ème au monde. Prochaine étape pour l’AEF : l’ouverture d’un site internet permettant de vérifier la compatibilité entre matériels.

Les 6 directives de la certification AEF-Isobus

La certification AEF-Isobus décrypte les différentes fonctionnalités en usage sur une ensemble tracteur-outil. Elle sont matérialisées par des abréviations. Des cases vierges laissent l’ouverture à l’intégration d’éventuelles futures fonctionnalités.

 

UT - Terminal universel : un terminal universel Isobus permet d’éviter la présence sur le tracteur d’une multitude de terminaux spécifiques à un outil attelé

TECU – Basic Tractor ECU : cet instrument fournit des informations comme la vitesse, le régimes de la prise de force, etc.

AUX-O et AUX-N : commandes supplémentaires telles qu’un levier multifonction. AUX-O (ancienne version) n’est pas compatible avec AUX-N (nouvelle version) et inversement

TC-BAS - contrôleur de tâches de base : recueil des informations sur le travail réalisé avec importation /  exportation sous format Iso XML entre l’automoteur et les logiciels de l’exploitation

TC-GEO - contrôleur de tâche géo-référencé :  offre la possibilité de recueillir des données spécifiques de position ou de planifier des tâches spécifiques à une zone

TC-SC - contrôleur de tâche Section Control : gère la coupure de tronçons appliquée aux semoirs, pulvérisateurs, distributeurs d’engrais…

9 broches et un énorme travail de normalisation pour relier un tracteur X avec une machine Y

La certification de Kereval par l’AEF (Agricultural industry electronics foundation) est une étape importante dans l’appropriation de l’Isobus par la filière française de l’agroéquipement, emmenée par Axema, l’Union des industriels de l’agroéquipement.  Créée en 2008 à l’initiative de 7 constructeurs (Agco, Claas, CNH, Grimme, John Deere, Kverneland et Pöttinger) et deux associations (l’allemande Vdma et l’américaine Aem), l’AEF compte aujourd’hui près de 180 membres, dont Axema. Sa mission : assurer le développement de l’Isobus et de la norme Iso 11783, un protocole standardisé et universel de communication électronique entre les tracteurs, les matériels attelés et les logiciels informatiques des exploitations. Elle offre en outre la possibilité de regrouper toutes les interfaces de commande en un boîtier unique en cabine.

Une chance pour la France

Depuis juillet dernier, Kereval fait partie des laboratoires agréés par l’AEF pour certifier la conformité des matériels à la norme Isobus. Le laboratoire basé à Thorigné-Fouillard (35), spécialisé dans l’ingénierie de test et de qualité logicielle, rejoint ainsi le Nebraska Tractor Test Laboratory (Etats-Unis), l’Isobus Test Center et le Dlg Test Center (Allemagne) et le Reggio Emilia Innovazione (Italie). Une chance pour les constructeurs français, qui vont bénéficier ainsi d’un support officiellement reconnu, performant et accessible (du point géographique et de la langue !), pour s’informer et se former et au final pour faire certifier leurs matériels. Accessoirement, le fait de disposer d’un laboratoire certifié permet à la France d’organiser des « Plugfest », des speed dating technologiques au cours desquels constructeurs et équipementiers testent la compatibilité de leurs matériels. Le 1er Plugfest organisé en France s’est déroulé à Senlis (60) en octobre dernier dans les locaux du Cetim (Centre technique des industries mécaniques). Il a rassemblé plus de 250 participants, avec la participation notable de 14 constructeurs français, pour un cumul de 2300 tests.

La base de données AEF-Isobus sera prochainement accessible aux agriculteurs

Base de données en ligne

La certification AEF-Isobus est pour les constructeurs un sésame indispensable pour commercialiser leurs machines en France et à l’export et permettre aux agriculteurs de valoriser les atouts de l’interopérabilité entre automoteurs, outils attelés et logiciels informatiques. L’AEF vient de mettre en place sur internet (aef-isobus-database.org) une base de données répertoriant toutes les machines et tous les équipements certifiés Isobus. D’ores et déjà accessible aux constructeurs et aux concessionnaires, elle devrait l’être aux agriculteurs à partir Sima 2015 (22-26 février). En quelques clics, l'utilisateur pourra configurer sa combinaison tracteur/équipement, jauger sa compatibilité et visualiser les fonctionnalités communes. L'absence d'un équipement dans la base de données signifiera qu'il n'est pas certifié.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier