La herse étrille Claydon au service d’Ecophyto

Raphaël Lecocq

La herse étrille Claydon
Claydon

Le constructeur met en avant les intérêts de la herse étrille sur pailles pour juguler les adventices en semis direct. Avec des avantages secondaires sur la lutte anti-limace.

Herser les pailles avant le passage du semoir direct ? C’est ce que réalise le constructeur Claydon qui exploite 400 ha de terres fortes en Angleterre et qui revendique un itinéraire simple, économique et durable. Le passage de la herse étrille dans les pailles favorise la levée des graines de mauvaises herbes en surface, c’est à dire jusqu’à 2,5 cm, sans risquer de faire remonter celles plus en profondeur. Un ou deux passages de herse suivis d’une destruction mécanique ou chimique précèdent le passage du semoir Claydon Hybrid, caractérisé par un élément semeur à doubles dents (dent de fissuration et dent semeuse) réservant un espace inter-rangs de 30 cm dont 12 cm non travaillés. Selon Claydon, les passages de herse étrille accélèrent la fragmentation des pailles et participe à la destruction des pontes de limaces par la lumière.

La herse Claydon en détail

La herse étrille Claydon est de type porté, repliable en 3,00 m, et offre 7,50 m de largeur de travail. Elle se compose de 5 rangées de dents vibrantes doubles en acier de 16 mm de diamètre. Selon le constructeur, la résistance des dents autorise une vitesse de travail de 25 km/h et permet et de faire demi-tour en bout de champ sans relever l’outil. Le chauffeur peut modifier hydrauliquement l'angle de travail des dents depuis la cabine, soit pour optimiser la création de terre fine en fonction du degré de dureté du sol, soit pour libérer l’outil d’un éventuel bourrage en présence de mauvaises herbes développées.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires