La taille de la vigne robotisée grâce à Myce de Wall-Ye

Raphaël Lecocq

Le robot Myce s’apprête à réaliser sa première saison de taille
Wall-Ye

Le robot totalement autonome est capable de tailler indifféremment du gobelet, du Royat ou du Guyot à raison de 50 pieds par heure, 24 heures du 24. Les 30 premiers exemplaires, à 25 000 euros l’unité, vont réaliser leur première saison. A suivre… sur smartphone.

La taille reste la dernière opération résistante à la mécanisation. Ce n’est pas tout à fait exact car depuis quelques années, le concept de taille rase mécanique permet de tailler significativement dans les charges de main d’œuvre, en réduisant à quelques heures par ha le chantier de taille de finition, largement dégrossi par le passage d’une machine du type Pellenc TRP. Mais la technique a ses limites : elle exige une conduite spécifique du vignoble (cordon, palissage…) et elle demeure interdite dans les vignobles AOP, la taille rase conduisant à une démultiplication du nombre d’yeux en totale contradiction avec les cahiers des charges. C’est là où la robotisation pourrait venir au secours de la mécanisation.

La charge à l’œil près

Le robot Myce n’est ni plus ni moins que le bras armé du tailleur de vigne, avec une caméra en guise d’œil et un algorithme en guise de raisonnement de la charge en bourgeons. Et ça marche. La preuve ? Yall-Ye, le concepteur-constructeur basé à Mâcon (71), en a commercialisé pas moins d’une trentaine d’exemplaires, à pas moins de 25 000 euros l’unité. Un début de preuve. Myce embarque un sécateur tout ce qu’il y a de plus conventionnel combiné à un système de reconnaissance des formes. La programmation intègre le nombre de bras, de bois et d’yeux, en tous points calqués sur le raisonnement humain.

Toutes tailles, tous terrains

Côté énergie, Myce est animé par des batteries assurant une autonomie de 10 heures. Un système de rack permet d’intervertir le jeu de batteries pour réduire à néant le temps de rechargement. Le robot peut ainsi être opérationnel 24 heures sur 24, à raison d’une productivité de 50 pieds par heure, pour tous les types de conduite et de taille et dans toutes les conditions de pente et de déclivité. Sa conception modulaire (sécateur, bras, mât, plate-forme, boitier électronique) est optimisée pour faciliter la maintenance, par simple échange de composants le cas échéant. Géré à distance par smartphone, le robot est aussi capable de réaliser un historique de taille. 

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier