Laico combine détection et lutte active contre la grêle

Raphaël Lecocq

Laico combine détection et lutte active contre la grêle
Selerys

Un radar détecte les cellules orageuses entre 30 et 60 minutes avant l’averse critique tandis que l’ensemencement du nuage en sels hygroscopiques s’opère au moyen de ballons gonflés à l’hélium.

La grêle est la conséquence du passage de l’état gazeux à l’état solide de la vapeur d’eau présente dans les nuages, amplifié par un phénomène de congélation d’eau surfondue. La taille et le poids des grêlons sont susceptibles de croître jusqu’à ne plus pouvoir être supportés par les courants d’air ascendants, entraînant leur chute et les dégâts sur les cultures, en l’absence de filets anti-grêle, méthode de lutte dite passive. Pour prévenir la chute des grêlons, il existe une méthode de lutte dite active, consistant à ensemencer les nuages grêligènes en sels hygroscopiques, qui ont pour effet de limiter le nombre et la taille des grêlons, en maintenant l’eau à l’état liquide.  L’ensemencement est réalisé par avion, canon ou fusée, autant de vecteurs remis en question pour différents motifs opérationnels (pas de vols de nuit, complexités techniques et juridiques, coûts de revient trop élevés).

Ballon propulseur, radar avertisseur

La solution Laico fait appel à un ballon gonflé à l’hélium, qui fait office d’élément propulseur. Il est développé conjointement par Lacroix Défense, spécialiste de services pyrotechniques et qui a mis au point une torche hygroscopique spécifique pour le ballon, et Selerys, fournisseur de solutions en détection de risque orageux, qui a mis au point la station de lancement et son système de déclenchement. Selerys développe par ailleurs avec Skydetect un système de détection du risque de grêle au moyen d’un radar, opérationnel dans un rayon de 30 km, couplé à un logiciel d’analyses de cellules orageuses et à une base de données historiques. Entre 30 minutes et 1 heure avant l’arrivée de l’orage sur son exploitation, l’agriculteur est alerté par mail et sms, lui laissant ainsi le temps de mettre en œuvre son ballon porteur de sels hygroscopiques. Le système Laico fait cette année ses armes en Bourgogne, dans la Drôme, les Côtes du Rhône et les Bouches-du-Rhône.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires