Latitude GPS distribue les drones senseFly

Raphaël Lecocq

Latitude GPS distribue les drones senseFly
Latitude GPS

Le spécialiste des solutions d’autoguidage et d’agriculture de précision assure, pour la France, la distribution et la réparation des drones eBee de senseFly, filiale du groupe français Parrot.

Depuis le 30 juin dernier, Latitude GPS devient l’importateur exclusif des drones senseFly pour le secteur agricole en France. L’entreprise se voit également confier le suivi et le support technique des produits de la gamme senseFly afin d’assurer une distribution et un service complet aux client de la gamme. « La distribution de drones senseFly reflète le savoir-faire de l’entreprise Latitude GPS », déclare Emmanuel Vauquelin, président de Latitude GPS. « Il s’adresse au monde agricole dans le but d’optimiser la fertilisation et les traitements par la cartographie ». Basé à Venon (27) et créée par deux agriculteurs – Emmanuel et Vincent Vauquelin -  il y a bientôt 20 ans, Latitude GPS déploie ses produits et services dédiés à l’autoguidage et à l’agriculture de précision sur une quarantaine de départements, selon une ligne reliant de Cherbourg à Annecy en passant par Bourges et Strasbourg, ainsi que sur l’Afrique francophone et les Dom-Tom. Latitude GPS distribue notamment les solutions Trimble sous le label Vantage Nord.

eBee SQ

La gamme senseFly compteur deux drones dédiés à la cartographie (eBee et eBee Plus) et un drone à usage agricole avec l’eBee SQ. Doté d’un logiciel de planification de vol simplifié pour son application agricole (eMotion Ag), l’eBee SQ a une autonomie d’une heure, assurant une couverture de 3 ha/mn. Il embarque le capteur Sequoia qui se compose de deux modules. Le premier intègre un capteur de quatre bandes spectrales invisibles ainsi qu’un caméra RGB et un module GPS. Le second boitier est constitué d’un capteur d’ensoleillement permettant de calibrer le capteur multispectral tout en offrant une capacité de stockage supplémentaire grâce à un slot carte SD. Le tout sert de nombreuses pratiques agronomiques suivantes telles que : identifier les zones d’un champ qui requièrent une attention particulière, affiner la fertilisation en détectant les carences en substances nutritives, optimiser la diffusion de pesticides et détecter les stress biotiques causés par des organismes vivants, contrôler l’irrigation des cultures pur identifier les parcelles menacées de stress hydrique ou encore estimer le rendement via la traitement et l’exploitation d’indices agronomiques.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier