Le Festival du non labour et du semis direct fête ses 15 ans

Raphaël Lecocq

Le Festival du non labour et du semis direct fête ses 15 ans
Kuhn

Créé par la Coordination rurale, le 15ème Festival du non labour et du semis direct se déroulera le 18 septembre au lycée agricole du Chesnoy (45). Expositions, démonstrations et conférences rythmeront la journée.

Pendant que les Jeunes agriculteurs perpétuent le concours national de labour (du 20 au 22 septembre dans l’Ain), la Coordination rurale met en avant les pratiques alternatives que sont les techniques culturales simplifiées, le semis direct, ou encore le semis sous couvert. Des techniques qui gagent à être connues, testées et développées sans pour autant jeter l’opprobre sur la charrue dont on peut penser qu’elle rendra encore de nombreux services (besoin de restructuration, effet herbicide…) dans les décennies à venir. Pour sa quinzième édition, le Festival du non labour et du semis direct proposera des expositions et des démonstrations de matériel dédié, une plate-forme de couverts végétaux, une table ronde avec des acteurs régionaux, nationaux et internationaux, une réflexion sur les techniques culturales simplifiées et l’agriculture durable.

Le programme des conférences

- 10h00 – 11h : résidus de culture, matière organique, humus et activité biologique : la circulation du carbone entre ces compartiments, par Claire Chenu, (Inra / Ina PG)

- 11h00 – 12h00 : la simplification du travail du sol et le SD dans les régions Centre et Est : résultats et conseils, par Samuel Boucher (Phyto-Sol 45)

- 12h00 – 13h00 : évaluations et résultats technico-économiques en matière de TCS, SD, Strip-till et agriculture écologiquement intensive avec le groupe Techniques culturales innovantes, par Franck Beachler (Chambre agriculture 41)

- 13h00 – 13h30 : bilan de l’expérimentation « travail du sol » de Boigneville après 42 ans. Enseignements et perspectives, par Jérôme Labreuche (Arvalis Institut du végétal)

- 13h00 – 14h00 : bilan sur la localisation de la fertilisation en TCS et Semis Direct. Enseignements et perspectives., par Pierre Cohan (Arvalis Institut du végétal)

- 14h00 – 15h00 : transferts de produits phytos et érosion : 10 ans d'expérimentation sur maïs en Alsace en labour et TCS, par Paul Van Dijk (Association pour la relance agronomique en Alsace)

- 15h00 – 16h00 : résultats de 6 campagnes de colza avec plantes

compagnes. Ouverture vers des scénarios innovants avec d’autres oléagineux et protéagineux, par Gilles Sauzet (Cetiom)

- 16h00 – 18h30 : situation du semis direct au Québec et des indicateurs pour l'état de santé d'un sol, par Odette Ménard, du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation du Québec

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 3

excelsior

les pub sur ce festival , ont été modifié par les CA pour enlever le logo CR , chose qui n'est pas fait quand il s'agit de la fédé

pietin 113

Dommage que le vieux syndicat soit contre les techniques d'avenir!
Pourtant,hausse des carburants et bien etre des sols oblige,faudra bien y passer!

oulalla

il parait qu'a la chambre du loiret , on en parle le moins possible
c'est pourtant tres interessant, et j'ai pas l'impression que ce soit tres syndicalisé

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier