Le ministère de l’Agriculture revoit certaines modalités du PVE

Raphaël Lecocq

Le kit environnement, un équipement désormais de série sur les pulvérisateurs neufs
Hardi

Le Plan végétal pour l’environnement (PVE) soutient des investissements dans des matériels réduisant l’impact environnemental des pratiques agricoles. La circulaire du 3060 du 18 juillet dernier resserre certaines conditions d’éligibilité.

La mise en œuvre du Plan végétal pour l’environnement (PVE) remonte au 18 avril 2007. C’est l’un des plans d’intervention du programme Ecophyto 2018. L’objectif est de reconquérir la qualité des eaux, en luttant contre les phénomènes d’érosion, de pollution et de surexploitation des ressources. De nombreux matériels ou accessoires optionnels, en matière de pulvérisation ou d’entretien du sol, et concourant aux objectifs assignés au PVE,  peuvent ainsi prétendre à des aides à l’investissement, encadrées par des seuils minium et maximum.

Kit environnement de série

A l'issue de cinq années de mise en oeuvre du PVE, un groupe d'experts a examiné les demandes d'éligibilité d'un certain nombre de matériels et a procédé à quelques ajustements. Le groupe s’est notamment ému de constater que certains devis de pulvérisateurs neufs pouvaient réserver 85 % de leur montant à des options éligibles au PVE. Résultat : un montant plafond par pulvérisateur est désormais fixé. Autre exemple : le kit environnement étant désormais considéré un équipement de série sur les pulvérisateur neufs, seul l’achat de kit pour équiper un pulvérisateur déjà présent sur l’exploitation peut prétendre à la subvention. Les nouvelles modalités du PVE sont consignées dans la circulaire 3060 du 18 juillet 2012. Elle peut être consultée sur le site du Bureau de coordination du machinisme agricole (bcma.fr).

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires