Le porte intercep Mini-Sillon d’Egretier encercle le cep

Raphaël Lecocq

Le Mini-Sillon s’est fait remarquer sur deux salons spécialisés
Egretier

Egretier a mis au point un outil intercep travaillant au plus près du cep sans risque aucun pour ce dernier. Une innovation qui vaut au constructeur un 3ème prix à Dionysud et une médaille de bronze à Vinitech-Sifel.

Plus précis, plus simple, plus rapide et moins cher : c’est l’équation mise en œuvre par Egretier sur son porte intercep Mini-Sillon. Tout est dans la cinématique. Lorsque le parce-cep entre en contact avec le cep, l’outil n’adopte ni un mouvement radial ni un mouvement en forme de parallélogramme mais un mouvement circulaire autour du cep. Résultat : l’espace de terre non travaillée est réduit à la portion congrue, améliorant l’efficacité de l’intervention mécanique, sans accroître le risque de toucher le cep.

Plus simple, moins cher

Plus efficace, cette cinématique a l’aussi l’avantage d’être plus sobre : moins de pièces en mouvement, moins d’assistance hydraulique, hormis un vérin de sécurité et de verrouillage au transport. Le tout permet à Egretier de proposer un outil à moins de 8500 euros la paire d’interceps en version lames sarcleuses tuilées et cure-cep. Différents outils (versoir, coutre bineur, arasette…) et automatismes (centrage, terrage auto-stable) sont proposés en option. Le Mini-Sillon peut travailler à une vitesse moyenne comprise entre 4 km/h et 4,5 km/h.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier