Le semoir Sprinter ST de Horsch localise la fertilisation

Raphaël Lecocq

Le Sprinter ST se renouvelle au niveau du châssis, de la trémie et du double placement graines/engrais
Horsch

Le semoir à dents et sa double trémie autorisent le Placement précis de la fertilisation (PPF) simultanément au semis. Le Sprinter ST PPF est disponible en 3 m, 4 m et 6 m.

Horsch poursuit la conversion de ses semoirs au concept de semis combiné, permettant d’implanter une culture (ou un couvert) et de localiser un engrais minéral dans la ligne de semis en un seul passage, sinon d’implanter deux espèces différentes. Le semoir à dents Sprinter est le dernier en date à adopter cette polyvalence. Le Placement précis de la fertilisation (PPF) localise l’engrais 5 cm sous la ligne de semis, ce qui a pour effet de renforcer l’efficience des engrais minéraux, et notamment des éléments peu mobiles comme le phosphore.

Nouvelle génération

Horsch avait présenté au Sima 2015 une refonte du Sprinter ST, commercialisé depuis en 2005. Le nouveau châssis intègre un packer tandem dont les roues décalées et de grande dimension (pneumatiques 7.50/16 soit 78 cm de diamètre) favorisent le réappui et le dégagement en présence des résidus, tout en satisfaisant les exigences de freinage au transport. La trémie de 5000 litres offre une compartimentation 60/40. Le Sprinter ST associe la dent MultiGrip, le soc Duett et une double herse. Le semoir à dents trouve sa place dans les sols superficiels et/ou usants, sur mulch ou en direct.  En option, des disques de recouvrement peuvent être positionnés de part et d’autre de chaque soc Duett pour s’adapter à des sols plus lourds.

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires