Le SIA 2014 met à l’honneur une agriculture qui bouge !

S C

Le SIA 2014 met à l’honneur une agriculture qui bouge !

« L’agriculture en mouvement » tel sera le thème du prochain Salon de l’agriculture qui se déroulera du 22 février au 2 mars prochain Porte de Versailles à Paris. Les nouvelles technologies, l'agriculture urbaine et l’international seront les fils conducteurs de cette 51e édition.

Exit l’image d’une agriculture passéiste parfois présentée lors des précédents SIA, pour sa 51éme édition, le Salon international de l’agriculture de Paris a choisi de mettre l’accent sur le dynamisme de l’agriculture française, sa modernité et son ouverture à l’international.

Informatique embarquée, guidage par GPS, drone, robots d’alimentation,... le Salon fera la part belle aux nouvelles technologies intégrées dans les agroéquipements.  « Il y aura du lourd, avec un grand stand de machines agricoles » a révélé le président du salon, Jean-Luc Poulain, à l’occasion d’une conférence de presse. Pas question toutefois de concurrencer le SIMA (salon professionnel qui se tient à Villepinte une année sur deux, le prochain en 2015)  puisque l’idée est avant tout de changer l’image de l’agriculture auprès du grand public.

L’agriculture en ville : redynamiser les espaces urbains

2012-07-19_14-20-43-1a4e4

Le potager urbain expérimental installé sur les toits d’AgroParisTech.

Autre sujet au menu de cette édition : l’agriculture urbaine, « volet social de l’agriculture en mouvement » estime Juana Moreno, directrice du SIA.  L’objectif des organisateurs est de montrer que l’agriculture urbaine n’est pas le projet de quelques illuminés mais bien une tendance de fond.

L'école AgroParisTech reconstituera sur son stand le potager qu'elle a installé sur son toit.  L'agriculture urbaine est "une pratique très ancienne (...) Elle est aujourd’hui un défi à la pollution, à la densification, à la qualité de vie dans ces villes qui ne font que grandir", explique Augustin Rosenstiehl, président du Laboratoire d'urbanisme agricole (LUA).

La "ville consomme aussi trop d'espaces agricoles", ajoute le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll,  qui rappelle qu’ "il faut aussi préserver la campagne de la ville", en repensant le modèle de propriété, en repeuplant les bourgs, en bâtissant des centres commerciaux verticaux et non plus horizontaux.

 Le SIA s’ouvre à l’international

« Mais l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire Français, c’est aussi de participer aux défis de l’agriculture mondial » selon Guillaume Garot, ministre de l’agroalimentaire. C’est pourquoi  le SIA 2014 s’ouvre également à l’international en initiant notamment un cycle inédit de quatre conférences consacrées cette année à  l’agriculture méditerranéenne. «Nous voulons devenir le Davos de l’agriculture», n’hésite pas à déclarer Juana Moreno.

A noter que le Concours général agricole, qui prime chaque année les meilleurs animaux et produits agricoles, accueillera cette année trois nouvelles catégories : les prairies fleuries pour mettre "en valeur les qualités agro-environnementales des prairies permanentes", la viande bovine et le whisky.

Le salon de l'agriculture se tiendra du 22 février au 2 mars au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris. Quelque 1.300 exposants de 22 pays et 4.000 animaux sont annoncés. Côté fréquentation, les organisateurs attendent 700.000 visiteurs dont 100.000 enfants.

Sur le même sujet

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier