Le système Film&Film applicable à plusieurs gammes de presses

Raphaël Lecocq

Le liage par film polyéthylène avant enrubannage confère davantage d’étanchéité à la balle, ce qui induit des avantages quantitatifs et qualitatifs
Formipac

Le système Film&Film de Formipac remplace le liage filet par un film polyéthylène avant la pose du film d’enrubannage. Des presses Krone, McHale et New Holland sont aptes à le mettre en oeuvre.

Que peut bien changer la substitution d’un liage filet par un film en polyéthylène ? L’étanchéité : tel est l’élément de réponse donné par Formipac,  le fabricant du Baletite,  le film en polyéthylène en question. Le file en polyéthylène est en effet beaucoup plus étanche qu’un liage filet. Formipac l’a apprécié en réalisant un test comparatif de pression, consistant à faire le vide dans des balles 6 mois après leur liage par filet ou par film. Résultat : la balle liée par filet met 30 secondes pour combler le vide et retrouver son aspect normal contre 180 secondes pour la balle liée par le film, démontrant ainsi sa supériorité en étanchéité.

Bénéfices quantitatifs et qualitatifs

Cette étanchéité a un premier avantage en sortie de la chambre de compression. Plus étanche, la balle reste davantage compressée dans le laps de temps qui sépare le pressage de l’enrubannage en présence d’une presse combi réalisant les deux opérations avant la dépose de la balle au sol. Pendant la phase de stockage, l’étanchéité garantit de meilleures conditions de conservation,  ce qui se traduit par des bénéfices quantitatifs (moins de pertes de matière sèche) et qualitatifs (moins de moisissures), ce que Formipac a également pris soin de mesurer. La limite se situe du côté du matériel car la mise en œuvre d’un liage par film demande un autre process que le liage par filet. Les presses compatibles actuellement sont les McHale Fusion 3 Plus, Krone Comprima, ainsi que les New Holland Combi 125 et Ultra 135.

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 0

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier