Le travail du sol impacte peu le stockage de carbone

Raphaël Lecocq

Selon l’Inra et Arvalis Institut du végétal, labour et non labour ne sont pas différents du point de vue du stockage de carbone dans le sol
Grégoire-Besson

C’est la conclusion d’une étude de très long terme menée par l’Inra et Arvalis Institut du végétal. Une étude qui remet en cause les pré-requis communément admis en la matière.

La profondeur de sol : c’est le paramètre qui distingue l’étude de l’Inra et d’Arvalis Institut du végétal de celles réalisées en Amérique du Nord, davantage concentrées sur l’horizon superficiel. Autre spécificité de l’étude française réalisée à Boigneville (91) : la durée. Les stocks de carbone ont été évalués sur une période comprise entre 20 et 41 ans selon les modalités, et donc sur une profondeur de sol de 60 cm. Résultats : les stocks de carbone du sol pour trois modalités de travail du sol que sont  le labour annuel, le travail superficiel et le semis direct, sont identiques après 41 ans de ces pratiques en continu. Le travail superficiel a bien augmenté le stock de carbone en surface (0-10 cm) mais l’a diminué d’autant en profondeur (10-30 cm).

Une recommandation du Giec remise en cause

En analysant l’évolution des stocks au cours du temps, les chercheurs ont montré que la réduction du travail du sol entraîne des phases de stockage ou de déstockage de carbone en lien avec les conditions climatiques. Les années sèches favorisent le stockage de carbone en travail superficiel, alors que les années humides entraînent un déstockage de carbone par rapport au sol labouré. Le stockage du carbone dans le sol répond à une problématique liée au réchauffement climatique. Il a pour objet d’emprisonner sous forme organique le carbone généré par les activités humaines sous forme gazeuse (CO2). Les résultats de l’Inra et d’Arvalis Institut du végétal remettent en cause une recommandation du Giec (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat). Ce dernier prône une réduction sinon une suppression du travail du sol pour maximiser le stockage dans le sol. Selon l’Inra et Arvalis Institut du végétal, la littérature scientifique pointe la faiblesse méthodologique de nombreux travaux sur le sujet et ayant abouti à la recommandation du Giec.

Sur le même sujet

Articles publiés par ce partenaire

Commentaires 13

seguim

bravo alain

les vols touristiques, personne ne s'en offusque !!

et pourtant , quoi de plus inutile que cela !!!

jean

Le Sujet de l'étude n'est pas un débat entre techniques de travail du sol ou même entre cultures,surfaces toujours en herbe ou forêts.L'étude démontre que le stockage du carbone dans le sol doit se faire en prenant en compte toute la profondeur du sol et non uniquement dans sa partie superficielle. Ne laissons pas sous estimer le rôle de l'agriculture dans la régénération de l'oxygéne en décomposant le gaz carbonique

excelsior

tout le monde sait qu'avec le sd et surtout le sdsc , de veritable miracle nt eu lieu dans des terres qui ne produisait plus rien , c'est d'autant plus adapté dans les terres a fortes erosion eolienne , et hydraulique , donc partir de ce postulat pour se donner raison devant le giec est tout simplement , c'est juste un resultat franco francais qui peu s'appliquer a qq pays europenne, mais dans nombre de pays la protection du sol impose les techniques de non labour , c'est donc que ces techniques sont dans ces milieux garante de la preservation de la teneur en carbone des sols et meme une augmentation en l'occurence

mecmar

le labour c'est une partique minoritaire sur la planete non

narthex

@43: bien je ne sois pas opposé au labour dans certains cas, quand je lis "les intellos écolos bobos ", je reste sans voix. " ecolos bobos" , on avait l'habitude, on a jamais trop su à quoi cela correspond vraiment. En tout cas cela semble assez péjoratif pour les nombreuses personnes qui l'utilise.....mais quand vous y accolez "intellos", vous vous tirez une balle dans le pied......depuis quand le fait d'être intelligent est un problème?

Pour réagir à cet article, merci de vous identifier

Publicité

Articles les + lus

Lettre d'info

Derniers commentaires